"Ce chiffre est en diminution par rapport à il y a quelques années, mais toujours trop élevé. De telles situations mettent les autres usagers de la route directement en danger et c'est très alarmant si l'on sait que plus de 60% des accidents se produisent dans l'obscurité", déplore-t-on chez Touring.

L'organisation a contrôlé 1.000 véhicules à différents endroits. "Ces contrôles ont été basés sur des constations visuelles des feux avant, arrière et des stops".

Touring reçoit régulièrement des plaintes de ses membres sur le manque d'éclairage des autres véhicules. Et pourtant, il ressort de cette dernière enquête que la situation s'améliore. Il y a quelques années, 20% des véhicules n'étaient pas en ordre.

Cette baisse est sans doute due aux systèmes d'avertissements des nouveaux modèles qui informent le conducteur sur un feu défectueux. Mais malgré cela, on constate encore des problèmes ".

Selon Touring, ceci est dû à un parc automobile vieillissant et à la durée d'utilisation du véhicule toujours plus longue. En 2012, l'âge moyen d'une voiture était de 97 mois, en 2018 de 110 mois.

"Chaque année, nous constatons une augmentation du nombre d'inscriptions des véhicules d'occasions. En 2018, il y en avait 657.000 soit 100.000 de plus que le nombre d'inscriptions de nouvelles voitures. Une des raisons de cette augmentation serait l'incertitude sur les motorisations autorisées dans le futur".

Dans l'immédiat, à l'approche de l'hiver, on ne peut que conseiller aux automobilistes de prendre quelques minutes pour contrôler le bon fonctionnement de leurs feux et de nettoyer les blocs optiques avant et arrière, pour une efficacité optimale.(Belga)