Selon ce responsable, une telle entrevue a été proposée par la présidence américaine aux Iraniens, mais ceux-ci l'ont déclinée, estimant qu'elle serait "trop compliquée à réaliser à l'heure actuelle". Les deux dirigeants se trouvent tous les deux mardi à New York à l'occasion de l'assemblée générale de l'ONU, et les récentes déclarations de responsables des deux pays semblaient montrer qu'une telle rencontre aurait pu être possible. Selon le responsable de la Maison Blanche, "nous avons dit publiquement, et également en privé aux Iraniens, que nous étions ouverts à l'idée de discussions en marge de l'assemblée générale de l'ONU, des discussions informelles et non une rencontre bilatérale. Cela s'est avéré trop compliqué à réaliser à l'heure actuelle pour les Iraniens". (Belga)

Selon ce responsable, une telle entrevue a été proposée par la présidence américaine aux Iraniens, mais ceux-ci l'ont déclinée, estimant qu'elle serait "trop compliquée à réaliser à l'heure actuelle". Les deux dirigeants se trouvent tous les deux mardi à New York à l'occasion de l'assemblée générale de l'ONU, et les récentes déclarations de responsables des deux pays semblaient montrer qu'une telle rencontre aurait pu être possible. Selon le responsable de la Maison Blanche, "nous avons dit publiquement, et également en privé aux Iraniens, que nous étions ouverts à l'idée de discussions en marge de l'assemblée générale de l'ONU, des discussions informelles et non une rencontre bilatérale. Cela s'est avéré trop compliqué à réaliser à l'heure actuelle pour les Iraniens". (Belga)