Le Boerenbond reconnaît qu'il y a un problème et demande aux éleveurs de prendre des initiatives. Les antibiotiques sont utiles aux animaux, mais il faut en préserver l'usage raisonnable. Jadis, les antibiotiques étaient ajoutés à la nourriture afin d'augmenter la production. Cette pratique est interdite dans l'Union européenne depuis des années mais il n'en est pas de même partout dans le monde, fait remarquer le Boerenbond. Afin de contribuer à réduire l'usage d'antibiotiques chez les animaux, l'asbl AMCRA, centre de connaissance pour tout ce qui concerne l'utilisation et les résistances aux antibiotiques chez les animaux, a été créée il y a deux ans. L'enregistrement de l'usage par race animale et par producteur est de première importance, estime le Boerenbond. C'est à partir de là qu'on pourra confectionner des programmes d'action. A cet égard, l'usage d'antibiotiques primordiaux dans la médecine humaine devra être réduit au maximum en médecine vétérinaire. (Belga)

Le Boerenbond reconnaît qu'il y a un problème et demande aux éleveurs de prendre des initiatives. Les antibiotiques sont utiles aux animaux, mais il faut en préserver l'usage raisonnable. Jadis, les antibiotiques étaient ajoutés à la nourriture afin d'augmenter la production. Cette pratique est interdite dans l'Union européenne depuis des années mais il n'en est pas de même partout dans le monde, fait remarquer le Boerenbond. Afin de contribuer à réduire l'usage d'antibiotiques chez les animaux, l'asbl AMCRA, centre de connaissance pour tout ce qui concerne l'utilisation et les résistances aux antibiotiques chez les animaux, a été créée il y a deux ans. L'enregistrement de l'usage par race animale et par producteur est de première importance, estime le Boerenbond. C'est à partir de là qu'on pourra confectionner des programmes d'action. A cet égard, l'usage d'antibiotiques primordiaux dans la médecine humaine devra être réduit au maximum en médecine vétérinaire. (Belga)