Le ministère public et les prévenus se sont mis d'accord sur cette somme après quinze mois de négociations difficiles. Ils n'ont pas été condamnés en vertu de cet accord à l'amiable. Les preuves matérielles étaient trop minces pour cela, selon le juge. La seule chose établie est que les cinq prévenus avaient importé de la boue toxique. Les prévenus, deux associés Allemands et trois associés Belges, auraient importé de la boue toxique depuis les Pays-Bas et la Belgique jusqu'en Allemagne. Ils la mélangeait ensuite avec de la chaux avant de la revendre en tant qu'engrais. Le produit chimique industriel s'écoulait ensuite dans la nappe phréatique via les champs. La pollution du sous-sol et des cultures représente un coût de plusieurs millions d'euros, hors coût environnemental. De plus, cette boue pourrait être cancérigène. (Belga)

Le ministère public et les prévenus se sont mis d'accord sur cette somme après quinze mois de négociations difficiles. Ils n'ont pas été condamnés en vertu de cet accord à l'amiable. Les preuves matérielles étaient trop minces pour cela, selon le juge. La seule chose établie est que les cinq prévenus avaient importé de la boue toxique. Les prévenus, deux associés Allemands et trois associés Belges, auraient importé de la boue toxique depuis les Pays-Bas et la Belgique jusqu'en Allemagne. Ils la mélangeait ensuite avec de la chaux avant de la revendre en tant qu'engrais. Le produit chimique industriel s'écoulait ensuite dans la nappe phréatique via les champs. La pollution du sous-sol et des cultures représente un coût de plusieurs millions d'euros, hors coût environnemental. De plus, cette boue pourrait être cancérigène. (Belga)