M. Obama a révélé cette information aux côtés du secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, qu'il recevait dans le Bureau ovale de la Maison Blanche. Le président a dit avoir discuté avec son hôte des "mesures que nous pouvons prendre après 2014 pour continuer à faire en sorte que les forces de sécurité afghanes soient efficaces et puissent contrôler leurs frontières, et que les membres de l'Otan aient l'assurance que l'Afghanistan ne sera pas utilisé à l'avenir comme base par des terroristes". "Nous nous sommes mis d'accord sur le fait que pour faciliter ce processus, il serait utile d'organiser un nouveau sommet de l'Otan l'année prochaine", a ajouté le président, en ajoutant que le pays hôte de cette conférence n'avait pas encore été choisi mais que M. Rasmussen y oeuvrerait. L'Otan a fixé à la fin 2014 la fin du retrait de sa force internationale d'Afghanistan (Isaf), forte de quelque 100.000 soldats. (Belga)

M. Obama a révélé cette information aux côtés du secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, qu'il recevait dans le Bureau ovale de la Maison Blanche. Le président a dit avoir discuté avec son hôte des "mesures que nous pouvons prendre après 2014 pour continuer à faire en sorte que les forces de sécurité afghanes soient efficaces et puissent contrôler leurs frontières, et que les membres de l'Otan aient l'assurance que l'Afghanistan ne sera pas utilisé à l'avenir comme base par des terroristes". "Nous nous sommes mis d'accord sur le fait que pour faciliter ce processus, il serait utile d'organiser un nouveau sommet de l'Otan l'année prochaine", a ajouté le président, en ajoutant que le pays hôte de cette conférence n'avait pas encore été choisi mais que M. Rasmussen y oeuvrerait. L'Otan a fixé à la fin 2014 la fin du retrait de sa force internationale d'Afghanistan (Isaf), forte de quelque 100.000 soldats. (Belga)