Ghulam Hussain est tombé dans une embuscade tendue lundi matin par les insurgés alors qu'il se rendait au travail, a précisé un porte-parole de la police afghane sous le couvert de l'anonymat. Les talibans ont revendiqué la responsabilité de l'attaque. Mercredi dernier, le chef de la commission électorale de la province de Kunduz, Amanullah Aman, avait été tué dans une attaque similaire. L'armée allemande devrait quitter Kunduz, où elle est présente depuis dix ans en octobre dans le cadre du retrait progressif des troupes de la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), prévu d'ici fin 2014. Ce départ entraînera le retrait des derniers militaires belges encore présents - quelques dizaines, contre 125 au plus fort de l'engagement belge en Afghanistan - dans les toutes prochaines semaines, selon des sources informées. (Belga)

Ghulam Hussain est tombé dans une embuscade tendue lundi matin par les insurgés alors qu'il se rendait au travail, a précisé un porte-parole de la police afghane sous le couvert de l'anonymat. Les talibans ont revendiqué la responsabilité de l'attaque. Mercredi dernier, le chef de la commission électorale de la province de Kunduz, Amanullah Aman, avait été tué dans une attaque similaire. L'armée allemande devrait quitter Kunduz, où elle est présente depuis dix ans en octobre dans le cadre du retrait progressif des troupes de la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), prévu d'ici fin 2014. Ce départ entraînera le retrait des derniers militaires belges encore présents - quelques dizaines, contre 125 au plus fort de l'engagement belge en Afghanistan - dans les toutes prochaines semaines, selon des sources informées. (Belga)