Ils ont appouvé une directive autorisant les autorités militaires alliées à entamer la première étape de la planification de cette mission de "formation, de conseil et d'aide" aux forces de sécurité nationales afghanes (ANSF, armée et police), a annoncé le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, au cours d'une conférence de presse au siège bruxellois de l'Alliance. Le "concept d'opération" de cette mission, provisoirement batptisée Itaam (BIEN: Itaam), devrait être approuvé en février prochain et le plan opérationnel définitif dans le courant de 2013. Elle devrait, selon les estimations actuelles, compter de 10.000 à 20.000 personnes, soit bien moins que l'actuelle force internationale d'assistance internationale à la sécurité (Isaf), qui a mobilisé jusqu'à 150.000 hommes à son apogée. Six pays "partenaires" - l'Isaf comprend également 22 pays non membres - ont manifesté leur disponibilité à participer à cette nouvelle mission d'entraînement. Il s'agit, selon une source informée, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de la Finlande, de la Suède, de la Géorgie et de l'Ukraine. (MUA)

Ils ont appouvé une directive autorisant les autorités militaires alliées à entamer la première étape de la planification de cette mission de "formation, de conseil et d'aide" aux forces de sécurité nationales afghanes (ANSF, armée et police), a annoncé le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, au cours d'une conférence de presse au siège bruxellois de l'Alliance. Le "concept d'opération" de cette mission, provisoirement batptisée Itaam (BIEN: Itaam), devrait être approuvé en février prochain et le plan opérationnel définitif dans le courant de 2013. Elle devrait, selon les estimations actuelles, compter de 10.000 à 20.000 personnes, soit bien moins que l'actuelle force internationale d'assistance internationale à la sécurité (Isaf), qui a mobilisé jusqu'à 150.000 hommes à son apogée. Six pays "partenaires" - l'Isaf comprend également 22 pays non membres - ont manifesté leur disponibilité à participer à cette nouvelle mission d'entraînement. Il s'agit, selon une source informée, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de la Finlande, de la Suède, de la Géorgie et de l'Ukraine. (MUA)