Plusieurs fils de M. Lumumba ont introduit une plainte auprès du parquet fédéral, avec constitution de partie civile, contre une douzaine de policiers, politiques et fonctionnaires actifs à l'époque des faits et encore en vie. La chambre des mises doit maintenant décider si la justice belge est compétente pour enquêter sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre du Congo. Avant de rendre sa décision, la chambre des mises doit encore obtenir des précisions quant au statut de trois parties civiles. Il s'agit de deux personnes décédées mais pour lesquelles aucun acte de décès n'a été établi. La troisième personne serait un magistrat. Les débats seront rouverts le 7 novembre prochain. (FILIP CLAUS)

Plusieurs fils de M. Lumumba ont introduit une plainte auprès du parquet fédéral, avec constitution de partie civile, contre une douzaine de policiers, politiques et fonctionnaires actifs à l'époque des faits et encore en vie. La chambre des mises doit maintenant décider si la justice belge est compétente pour enquêter sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre du Congo. Avant de rendre sa décision, la chambre des mises doit encore obtenir des précisions quant au statut de trois parties civiles. Il s'agit de deux personnes décédées mais pour lesquelles aucun acte de décès n'a été établi. La troisième personne serait un magistrat. Les débats seront rouverts le 7 novembre prochain. (FILIP CLAUS)