Dimanche, des milliers d'affiches et de dépliants seront distribués dans 250 communes du Royaume, dans le cadre de la campagne annuelle du SPF Santé publique qui existe depuis 2005. Cette année, elle concorde avec les élections communales. "Si ma vie s'arrête, une autre continue..." sera le slogan de cette campagne 2012. "Chaque semaine, deux personnes meurent faute de n'avoir pu obtenir un nouvel organe à temps", précise le communiqué. Plus de 1.300 personnes sont actuellement sur une liste d'attente. Le SPF Santé publique incite dès lors les citoyens à faire connaître leur consentement au don d'organes. Actuellement, toute personne est considérée comme donneur potentiel par défaut, sauf opposition de sa part. Marquer son consentement permet néanmoins d'éviter certains problèmes d'ordre éthique ou administratif et une éventuelle opposition des proches. En Belgique, 66 personnes sont décédées l'année dernière faute de transplantation d'organe. Le SPF Santé publique a comptabilisé 321 donneurs (dont 80 vivants) en 2011, contre 263 (77 vivants) en 2010. (OSA)

Dimanche, des milliers d'affiches et de dépliants seront distribués dans 250 communes du Royaume, dans le cadre de la campagne annuelle du SPF Santé publique qui existe depuis 2005. Cette année, elle concorde avec les élections communales. "Si ma vie s'arrête, une autre continue..." sera le slogan de cette campagne 2012. "Chaque semaine, deux personnes meurent faute de n'avoir pu obtenir un nouvel organe à temps", précise le communiqué. Plus de 1.300 personnes sont actuellement sur une liste d'attente. Le SPF Santé publique incite dès lors les citoyens à faire connaître leur consentement au don d'organes. Actuellement, toute personne est considérée comme donneur potentiel par défaut, sauf opposition de sa part. Marquer son consentement permet néanmoins d'éviter certains problèmes d'ordre éthique ou administratif et une éventuelle opposition des proches. En Belgique, 66 personnes sont décédées l'année dernière faute de transplantation d'organe. Le SPF Santé publique a comptabilisé 321 donneurs (dont 80 vivants) en 2011, contre 263 (77 vivants) en 2010. (OSA)