Ces accords "ne sont pas en contradiction avec des projets d'intégration. Il s'agit de relations économiques", a déclaré le président interrogé pour savoir si les accords conclus à Moscou remettaient en cause un accord d'association avec l'Union européenne que le président a refusé de signer fin novembre. Viktor Ianoukovitch a ensuite dénoncé "l'ingérence" des Occidentaux qui soutiennent les manifestants pro-européens qui contestent depuis près d'un mois sa volte-face sur l'intégration européenne au profit de la Russie. "Il est très important qu'il n'y ait pas d'ingérence dans nos affaires intérieures", a-t-il dit, alors que plusieurs responsables européens et américains se sont rendus auprès des manifestants la semaine dernière. "Je suis catégoriquement contre ceux qui viennent dans le pays pour nous donner des leçons". (Belga)

Ces accords "ne sont pas en contradiction avec des projets d'intégration. Il s'agit de relations économiques", a déclaré le président interrogé pour savoir si les accords conclus à Moscou remettaient en cause un accord d'association avec l'Union européenne que le président a refusé de signer fin novembre. Viktor Ianoukovitch a ensuite dénoncé "l'ingérence" des Occidentaux qui soutiennent les manifestants pro-européens qui contestent depuis près d'un mois sa volte-face sur l'intégration européenne au profit de la Russie. "Il est très important qu'il n'y ait pas d'ingérence dans nos affaires intérieures", a-t-il dit, alors que plusieurs responsables européens et américains se sont rendus auprès des manifestants la semaine dernière. "Je suis catégoriquement contre ceux qui viennent dans le pays pour nous donner des leçons". (Belga)