"Le chauffeur du camion qui s'est encastré mardi peu après midi dans une façade de la rue de la Sauvenière à Spa a été piégé par une signalisation qui n'était pas adaptée au secteur du transport routier", explique Alain Durant, coordinateur européen pour l'Interface pour le Transport et la Sécurité Routière en Europe (ITSRE). D'après les constations réalisées sur place par l'ITSRE, "à la sortie d'autoroute empruntée par le chauffeur du camion, il n'y avait aucune signalisation interdisant la circulation sur cette voirie pour les véhicules de plus de 7 tonnes". Selon l'ITSRE, il faut circuler environ 8 km avant de voir une première interdiction au plus de 7 tonnes dans 3,5 km. "Une fois arrivé à hauteur de l'aérodrome, un panneau indique clairement cette interdiction mais il n'y a aucune possibilité pour le chauffeur d'un semi-remorque de faire demi tour", poursuit Alain Durant qui estime que le chauffeur a été piégé par la signalisation. "Malgré des travaux et les nombreuses interdictions de circulation pour les véhicules lourds, aucun itinéraire spécifique aux poids lourds n'était renseigné", regrette l'ITSRE. (Belga)

"Le chauffeur du camion qui s'est encastré mardi peu après midi dans une façade de la rue de la Sauvenière à Spa a été piégé par une signalisation qui n'était pas adaptée au secteur du transport routier", explique Alain Durant, coordinateur européen pour l'Interface pour le Transport et la Sécurité Routière en Europe (ITSRE). D'après les constations réalisées sur place par l'ITSRE, "à la sortie d'autoroute empruntée par le chauffeur du camion, il n'y avait aucune signalisation interdisant la circulation sur cette voirie pour les véhicules de plus de 7 tonnes". Selon l'ITSRE, il faut circuler environ 8 km avant de voir une première interdiction au plus de 7 tonnes dans 3,5 km. "Une fois arrivé à hauteur de l'aérodrome, un panneau indique clairement cette interdiction mais il n'y a aucune possibilité pour le chauffeur d'un semi-remorque de faire demi tour", poursuit Alain Durant qui estime que le chauffeur a été piégé par la signalisation. "Malgré des travaux et les nombreuses interdictions de circulation pour les véhicules lourds, aucun itinéraire spécifique aux poids lourds n'était renseigné", regrette l'ITSRE. (Belga)