Un fonctionnaire du service de communication de la commune de Ranst a précisé que les choses n'étaient pas encore tout à fait fixées avec certitude en ce qui concerne les vols de retour. Une réunion a lieu en ce moment à la cellule de crise. Elle devrait apporter plus de précisions. L'ambassade de Russie à Bruxelles a précisé que les parents et les familles des victimes en Russie avaient été mises au courant des faits par des services spécialisés. L'ambassade espère qu'une partie des victimes pourra rentrer dès dimanche soir. "Nous avons prévu deux avions à cet effet. Le premier pour les passagers qui n'ont pas été blessés, le second pour les blessés pouvant quitter l'hôpital. A bord de ce second appareil, il y aura un hôpital mobile et des psychologues", a encore indiqué l'ambassade de Russie. Il faut maintenant attendre le feu vert des autorités belges. (Belga)

Un fonctionnaire du service de communication de la commune de Ranst a précisé que les choses n'étaient pas encore tout à fait fixées avec certitude en ce qui concerne les vols de retour. Une réunion a lieu en ce moment à la cellule de crise. Elle devrait apporter plus de précisions. L'ambassade de Russie à Bruxelles a précisé que les parents et les familles des victimes en Russie avaient été mises au courant des faits par des services spécialisés. L'ambassade espère qu'une partie des victimes pourra rentrer dès dimanche soir. "Nous avons prévu deux avions à cet effet. Le premier pour les passagers qui n'ont pas été blessés, le second pour les blessés pouvant quitter l'hôpital. A bord de ce second appareil, il y aura un hôpital mobile et des psychologues", a encore indiqué l'ambassade de Russie. Il faut maintenant attendre le feu vert des autorités belges. (Belga)