La police a prévenu que ces opérations "complexes" risquaient de prendre du temps, car il fallait enlever la carcasse de l'hélicoptère qui s'est encastré dans le toit du bar The Clutha, en centre-ville. Sur le toit plat, éventré, du bâtiment de plain-pied situé à un croisement de rues près du fleuve Clyde, une équipe d'hommes en tenues et casques de chantier s'affairaient autour des débris distordus de l'appareil, à côté de deux grues imposantes. Une tâche d'autant plus délicate que la carcasse doit être préservée au maximum pour les besoins de l'enquête. Les experts du bureau d'enquête sur les accidents aériens, le AAIB, étaient à pied d'oeuvre dimanche pour tenter de comprendre pourquoi l'Eurocopter EC135 T2 s'est écrasé vendredi soir sur le bar bondé où plus d'une centaine de personnes étaient réunies. Au nombre des huit morts recensés dans le bilan provisoire figurent les trois occupants de l'hélicoptère, un pilote civil et deux policiers, tandis que 14 blessés graves étaient toujours hospitalisés. Selon le Sunday Times, les experts s'intéressent à des causes d'ordre mécanique, notamment un possible problème d'alimentation en carburant de l'appareil bimoteur. Le journal cite des sources proches de l'enquête qui soulignent que le pilote était "on ne peut plus expérimenté". Au surlendemain d'un accident qui a plongé l'Ecosse dans le deuil en pleine fête nationale, la St Andrew, une messe en mémoire des victimes a été célébrée dimanche dans la cathédrale de Glasgow. (Belga)

La police a prévenu que ces opérations "complexes" risquaient de prendre du temps, car il fallait enlever la carcasse de l'hélicoptère qui s'est encastré dans le toit du bar The Clutha, en centre-ville. Sur le toit plat, éventré, du bâtiment de plain-pied situé à un croisement de rues près du fleuve Clyde, une équipe d'hommes en tenues et casques de chantier s'affairaient autour des débris distordus de l'appareil, à côté de deux grues imposantes. Une tâche d'autant plus délicate que la carcasse doit être préservée au maximum pour les besoins de l'enquête. Les experts du bureau d'enquête sur les accidents aériens, le AAIB, étaient à pied d'oeuvre dimanche pour tenter de comprendre pourquoi l'Eurocopter EC135 T2 s'est écrasé vendredi soir sur le bar bondé où plus d'une centaine de personnes étaient réunies. Au nombre des huit morts recensés dans le bilan provisoire figurent les trois occupants de l'hélicoptère, un pilote civil et deux policiers, tandis que 14 blessés graves étaient toujours hospitalisés. Selon le Sunday Times, les experts s'intéressent à des causes d'ordre mécanique, notamment un possible problème d'alimentation en carburant de l'appareil bimoteur. Le journal cite des sources proches de l'enquête qui soulignent que le pilote était "on ne peut plus expérimenté". Au surlendemain d'un accident qui a plongé l'Ecosse dans le deuil en pleine fête nationale, la St Andrew, une messe en mémoire des victimes a été célébrée dimanche dans la cathédrale de Glasgow. (Belga)