Le Collectif des Afghans, à l'origine de l'événement, souhaite via cette marche sensibiliser les citoyens, les associations, les syndicats et les autorités locales à la situation des Afghans. Une délégation de participants devrait ainsi être reçue dans les différentes villes où la marche fera escale. "La police a déjà confirmé qu'une délégation de 10 personnes sera reçue par les autorités", explique le coordinateur Oscar Flores. "Normalement, on devrait aussi rencontrer le Premier ministre". Les marcheurs sont partis vendredi matin de l'église du Béguinage, occupée depuis un mois par des Afghans. Ils prévoient de rejoindre Waterloo vers midi et de passer la nuit à Nivelles. Ils dormiront samedi soir à La Louvière. Le groupe organisera des débats dans les différentes villes qu'il traversera. Les participants rentreront en train dimanche soir. Les frais des Afghans seront pris en charge par les organisateurs de la marche. Ces Afghans mènent de nombreuses actions depuis des semaines à Bruxelles. Ils réclament, notamment, l'instauration d'un moratoire contre les expulsions en Afghanistan et un statut légal pour l'ensemble des réfugiés afghans déjà présents sur le territoire belge. (Belga)

Le Collectif des Afghans, à l'origine de l'événement, souhaite via cette marche sensibiliser les citoyens, les associations, les syndicats et les autorités locales à la situation des Afghans. Une délégation de participants devrait ainsi être reçue dans les différentes villes où la marche fera escale. "La police a déjà confirmé qu'une délégation de 10 personnes sera reçue par les autorités", explique le coordinateur Oscar Flores. "Normalement, on devrait aussi rencontrer le Premier ministre". Les marcheurs sont partis vendredi matin de l'église du Béguinage, occupée depuis un mois par des Afghans. Ils prévoient de rejoindre Waterloo vers midi et de passer la nuit à Nivelles. Ils dormiront samedi soir à La Louvière. Le groupe organisera des débats dans les différentes villes qu'il traversera. Les participants rentreront en train dimanche soir. Les frais des Afghans seront pris en charge par les organisateurs de la marche. Ces Afghans mènent de nombreuses actions depuis des semaines à Bruxelles. Ils réclament, notamment, l'instauration d'un moratoire contre les expulsions en Afghanistan et un statut légal pour l'ensemble des réfugiés afghans déjà présents sur le territoire belge. (Belga)