Quelque 12.000 voix ont été recueillies par le collectif pour la sauvegarde du parc Léopold dans une pétition, soit 10% de la population namuroise. "Nous avions rencontré le bourgmestre à la mi-janvier qui s'était engagé à contacter le promoteur et à maintenir une partie du parc. Je ne peux que constater le flagrant manque d'intérêt de votre part, M. le bourgmestre", a souligné Marcel Guillaume. "Nous prenons en compte les aspirations citoyennes. J'ai bien pris contact avec le promoteur et le nouveau plan communal d'aménagement révisionnel (PCAR) présente quelques modifications, comme l'abaissement des murs, une façade végétale et la préservation d'un arbre ancien", a répondu le bourgmestre Maxime Prévot, mettant en doute la transparence de la pétition du collectif. La Première échevine MR, Anne Barzin, a rappelé la nécessité de l'accroissement du potentiel commercial de Namur face aux menaces que représentent les centres commerciaux des communes à proximité tandis que l'échevin Ecolo de l'Aménagement du territoire, Arnaud Gavroy, a rappelé que deux parcs seront aménagés à proximité du futur centre commercial. (Belga)

Quelque 12.000 voix ont été recueillies par le collectif pour la sauvegarde du parc Léopold dans une pétition, soit 10% de la population namuroise. "Nous avions rencontré le bourgmestre à la mi-janvier qui s'était engagé à contacter le promoteur et à maintenir une partie du parc. Je ne peux que constater le flagrant manque d'intérêt de votre part, M. le bourgmestre", a souligné Marcel Guillaume. "Nous prenons en compte les aspirations citoyennes. J'ai bien pris contact avec le promoteur et le nouveau plan communal d'aménagement révisionnel (PCAR) présente quelques modifications, comme l'abaissement des murs, une façade végétale et la préservation d'un arbre ancien", a répondu le bourgmestre Maxime Prévot, mettant en doute la transparence de la pétition du collectif. La Première échevine MR, Anne Barzin, a rappelé la nécessité de l'accroissement du potentiel commercial de Namur face aux menaces que représentent les centres commerciaux des communes à proximité tandis que l'échevin Ecolo de l'Aménagement du territoire, Arnaud Gavroy, a rappelé que deux parcs seront aménagés à proximité du futur centre commercial. (Belga)