En novembre, les principaux pays d'origine des demandeurs d'asile étaient la République démocratique du Congo (104 demandes, soit 9,4 % du total), la Syrie (8,6 %), la Guinée (7 %), la Russie (6,6 %) et l'Afghanistan (6 %). L'Irak, le Kosovo, le Sénégal, l'Albanie et l'Iran complètent le top 10 des pays d'origine. Parmi les 104 demandes d'asile introduites par des ressortissants congolais, 20 personnes sont arrivées en Belgique dans le cadre du programme de réinstallation. Elle appartiennent à des groupes particulièrement vulnérables et ont déjà reçu une décision de reconnaissance du statut de réfugié. Fin novembre, la charge de travail totale du CGRA atteignait 7.359 dossiers. "On peut considérer que 3900 dossiers constituent une réserve de travail normale. L'arriéré proprement dit s'élève à 3459 dossiers", calcule le Commissariat. (Belga)

En novembre, les principaux pays d'origine des demandeurs d'asile étaient la République démocratique du Congo (104 demandes, soit 9,4 % du total), la Syrie (8,6 %), la Guinée (7 %), la Russie (6,6 %) et l'Afghanistan (6 %). L'Irak, le Kosovo, le Sénégal, l'Albanie et l'Iran complètent le top 10 des pays d'origine. Parmi les 104 demandes d'asile introduites par des ressortissants congolais, 20 personnes sont arrivées en Belgique dans le cadre du programme de réinstallation. Elle appartiennent à des groupes particulièrement vulnérables et ont déjà reçu une décision de reconnaissance du statut de réfugié. Fin novembre, la charge de travail totale du CGRA atteignait 7.359 dossiers. "On peut considérer que 3900 dossiers constituent une réserve de travail normale. L'arriéré proprement dit s'élève à 3459 dossiers", calcule le Commissariat. (Belga)