La Belgique propose Melchior Wathelet père comme avocat général à la Cour européenne

vendredi 16 décembre 2011 à 19h25

(Belga) Le Conseil des ministres a décidé de proposer Melchior Wathelet père comme avocat général belge à la Cour de justice de l'Union européenne à Luxembourg, selon un communiqué.

La Belgique propose Melchior Wathelet père comme avocat général à la Cour européenne

M. Wathelet a été juge à la Cour européenne de justice de 1995 à 2003. Il enseigne le droit européen dans les universités de Louvain-la-Neuve et Liège et est l'auteur d'un grand nombre de publications. Le 12 juillet dernier, le président de la Cour de justice a annoncé que les mandats de 14 juges et de 4 avocats généraux venaient à expiration. En vertu du système de roulement en vigueur pour la nomination des avocats généraux, il revient à la Belgique de désigner un avocat général. La Cour de justice est composée de 27 juges et de 8 avocats généraux, qui sont désignés d'un commun accord par les gouvernements des États membres, après consultation d'un comité chargé de donner un avis sur l'adéquation des candidats proposés à l'exercice des fonctions en cause. Leur mandat est de six ans renouvelable. Ancien ministre de la Justice, M. Wathelet est le père du secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet. (KAV)

Les infos du Vif aussi via Facebook

 

 

Réactions

Angie Martin | 11 janvier 2012

vous dites qu'il touchait des deux côtés. J'ai lu que les parlementaires belges ont droit à une belle indemnité quand ils quittent leur fonction. Ne me dites pas que, quand il est devenu juge la première fois, il a quitté la Belgique avec une telle indemnité : 500 000 euros, j'imagine, comme Happart. Quoi? vous et moi lui versions une indemnité pour compenser ses revenus parlementaires perdus alors qu'il gagnait, à Luxembourg, près d'1 million de francs belges par mois?

Inapproprié?

Jacques Rebut | 11 janvier 2012

Vous vous souvenz de l'affaire Dutroux, et vous avez sans doute raison. Moi, je me souviens de l'affaire Microsoft : cette affaire où, alors qu'il recevait encore une indemnité à l'occasion de la fin de ses fonctions de juge, Melchior Wathelet senior a accepté de conseiller cette entreprise, qui était coupable de l'une des plus graves infractions contre la législatrion européenne dans l'Union européenne. A l'époque, on a dit qu'il informait l'entreprise sur la façon dont la Cour fonctionnait, à la lumière de sa qualité de juge sortant. En réaction, M. Van Miert a dit que, pour lui, un tel comportement était indécent. D'un côté, il recevait de l'argent : la Cour lui payait, apparemment, une indemnité égale à la moitié de son ancien salaire, soit environ 10 000 euros par an. De l'autre, il touchait aussi : Microsoft le payait, plus grassement encore sans doute, pour ses précieux conseils. Toucher des deux côtés : est-ce ce qu'on attend d'un magistrat?

Inapproprié?

Béatrice Lamine | 11 janvier 2012

Je suis triste de reprenser à cette affaire de Julia et Melissa, à laquelle fait allusion la première réaction. Si je me souviens bien : 4 petites filles mortes, une ambiance noire dans le pays, 200 000 personnes dans la rue. J'y étais, et je n'avais jamais vu autant de monde. Et puis le refus de M. Wathelet d'assumer la responsabilité politique. Alors que le Parlement belge estimait qu'il y avait matière. Que le Parlement européen faisait de même. Et que, manifestement, les services qui étaient intervenus avaient fait preuve de négligence - ils étaient placés sous sa responsabilité. Les avantages, mais pas de responsabilié?

Inapproprié?

Anne Gillets | 11 janvier 2012

Je ne trouve pas, personnellement, qu'en Belgique, on se trouve dans e meilleur des mondes. Ni sur le plan institutionnel, avec la crise politique que l'on connaît. Ni sur le plan économique avec une crise sans précédent. Or, M. Wathelet nous a gouverné pendant une bonne vingtaine d'années. Faut-il le récompenser aujourd'hui pour le résultat qu'il a contribué, à sa mesure, à créer? (NB. Sa contribution n'était pas moindre : il a été président de la région wallonne, et vice premier ministre, pendant qelques années)

Inapproprié?

cestpasmoi | 22 décembre 2011

Voici quelques informations supplémentaires glanées entretemps. 1. les chiffres donnés ci-dessus, c'est du net, pas du brut. Les pensions européennes ne sont pas imposables. 2.- La pension de survie de Madame, au cas où Monsieur décederait avant elle, serait substantielle : environ 7 000 euros par mois net, sans condition, sans limite. (60 % de la pension de Monsieur).

Inapproprié?

 

Réagir