Emile Roemer (SP), en tête des sondages aux Pays-Bas, critique l'UE et Van Rompuy

jeudi 16 août 2012 à 18h26

(Belga) L'homme politique néerlandais Emile Roemer, qui domine les sondages avec son parti socialiste SP à l'approche des élections du mois de septembre, a vivement critiqué la "politique d'austérité" de l'Union européenne, jeudi. Il n'a pas non plus épargné le président du Conseil européen Herman Van Rompuy.

Emile Roemer (SP), en tête des sondages aux Pays-Bas, critique l'UE et Van Rompuy

"Nous traversons une crise de confiance, des producteurs et des consommateurs", a déclaré Emile Roemer lors d'une interview pour le journal "Financieel Dagblad". "C'est une idiotie d'exiger un déficit budgétaire maximal de 3% en 2013, sans tenir compte des circonstances." Le gouvernement doit engager des investissements supplémentaires, selon lui. Si le déficit budgétaire dépasse les 3% convenus par l'Europe et les Pays-Bas, Emile Roemer ne paiera pas "l'amende ridicule" prévue. Il a cependant précisé qu'il ne laisserait pas le défibit augmenter de 4, 5 ou 6% s'il prenait la tête du gouvernement. "Nous ne sommes pas fous. Le maintien de la sécurité sociale est également très important pour nous." Le chef de file du SP a également critiqué le rythme de l'intégration européenne. "Je m'oppose à la feuille de route de Van Rompuy, qui octroie encore plus de pouvoir aux technocrates de Bruxelles, sans contrôle démocratique, et qui s'assied à la table du secteur financier." Les autres partis politiques néerlandais ont exprimé de vives critiques sur les positions de Emile Roemer. (GEJ)

Les infos du Vif aussi via Facebook

 

   

Réagir