Syrie : "Les Occidentaux jouent avec le feu"

François Janne d’Othée

lundi 02 septembre 2013 à 07h04

Le Vif L’Express a pu joindre à Damas un des plus hauts gradés de l’armée syrienne, qui a accepté de répondre sous les conditions de l’anonymat. « Rien ne nous détournera de notre but principal », déclare-t-il.

Bachar Al-Assad lors de la cérémonie du soldat inconnu le 6 octobre 2012 © Reuters

Que pensez-vous des frappes annoncées par certains pays occidentaux afin de « punir » Bachar Al-Assad?

HAUT GRADÉ LOYALISTE : La Syrie est actuellement en guerre contre le terrorisme représenté notamment par Jabhat Al Nosra, que tous les pays occidentaux classent comme une organisation terroriste. Toute frappe contre le régime sera en conséquence un soutien à ce terrorisme international.

Cette volonté de sanctionner le régime suite aux attaques à l’arme chimique serait donc injustifiée ?

Je ne vois aucune base scientifique dans cette volonté de nous sanctionner. Les enquêteurs de l’ONU n’ont même pas encore rendu leurs conclusions. On ne connaît pas non plus le lieu d’impact et le point de départ de cette attaque chimique. Selon un rapport russe soumis au Conseil de Sécurité, les missiles seraient partis de Douma, qui est sous contrôle d’Al Nosra. Mais il n’est pas pris en considération.

Pourquoi ? Parce que ses conclusions n’arrangent pas les Occidentaux ?

Quand la Syrie a demandé à l’ONU de venir vérifier l’utilisation d’armes chimiques à Khan Al Assal (près d’Alep), l’ONU a traîné jusqu'à la reprise du village par les salafistes qui ont eu le temps de détruire toutes les preuves. Le site n’est d’ailleurs plus dans l’agenda des experts. Par contre, les inspecteurs de l’ONU sont intervenus bien plus rapidement lors de la dernière attaque dans le Ghouta Est. Je trouve contradictoire que des salafistes soient plus écoutés à l’ONU qu’un de ses Etats membres.

Quelles seront les conséquences d’éventuelles frappes ?

Elles détruiront les infrastructures que les groupes armés n’ont pas réussi à détruire jusqu’à présent. Mais quelles que soient ces frappes, elles ne parviendront jamais à égaler les destructions causées par les groupes armés à l’économie syrienne, notamment aux puits de pétrole et aux sites industriels privés.

La Syrie compte-t-elle riposter ?

Quand Israël nous a attaqués récemment, nous n’avons pas riposté. Les frappes ne nous détourneront pas de notre but principal qui est de venir à bout des groupes armés, y compris salafistes, qui agissent par procuration pour l’Arabie saoudite, laquelle est liée aux intérêts américains et israéliens. Mais la Syrie a des alliés, et la riposte de ces alliés dépendra de l’ampleur de l’agression contre notre pays. Je ne peux donc encore rien dire à ce sujet, si ce n’est que les Occidentaux jouent avec le feu.

Les infos du Vif aussi via Facebook

Plus sur: , ,

 

Réactions

Pierre catrice | 2 septembre 2013

Si l'on restait bien tranquilles chez nous. Personne ne saura apporter une preuve définitive de l'emploi des gaz par l'une ou l'autre des parties prenantes au conflit.

Inapproprié?

Monique Brada | 2 septembre 2013

Mr Jadin .... si vous voulez comment (avec l'aide des US) et pourquoi sont nés les moudjahidines en Bosnie regardez cette longue vidéo extrêmement interressante car elle nous explique également pourquoi nos jeunes partis se battre en Syrie pourraient devenir dangereux dans notre société à leur retour ... video que je recommande chaudement ...... http://www.youtube.com/watch?v=JZ499gJZEF4

Inapproprié?

FRANCOIS BONIVER | 2 septembre 2013

rien que les menaces d'intervention on déjà boosté le prix du pétrole ce qui permet aux pétrolier américain d'écouler le leur ainsi rentable attendez vous a être renversé quand l'origine du gaz utilisé sera enfin connue

Inapproprié?

eric hourant | 2 septembre 2013

@jeanclaudeneissen : vous voulez laisser ces pays s’auto-détruire mais je suppose que vous voulez quand même pouvoir profiter de leurs ressources naturelles, non ? Ben oui, ce serait trop bête de leur laisser le pétrole, le cuivre, l’uranium, le coltan, le cobalt, le titane, le gaz, … à ces sauvages. Ils peuvent s’entretuer autant qu’ils le veulent à condition de nous laisser le libre accès à leurs ressources. Et s’ils disaient merci en nous achetant des armes, ce serait encore mieux. Est-ce bien cela que vous suggérez ?

Inapproprié?

marie-paule condrotte | 2 septembre 2013

Les Occidentaux n'ont rien à faire dans ce conflit qui est purement interne. Quelle que soit la solution envisagée, ce sont les populations civiles qui en payeront le prix fort. Cessons de penser que les Occidentaux peuvent imposer la paix au Moyen Orient. Soutenir un camp ou l'autre, c'est choisir entre la peste ou le choléra...

Inapproprié?

 

Réagir

Ne manquez plus l’actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Inscrivez-vous à Le Vif newsletter quotidienne

Inscrivez-vous à Le Vif Auto newsletter hebdomadaire

Inscrivez-vous à Le Vif Santé newsletter hebdomadaire

E-mail:
 

Les articles les plus lus

Belgique