Max Gallo descendu par un colonel belge

Pierre Havaux

Pierre Havaux

jeudi 01 août 2013 à 14h23

Max Gallo renvoyé à ses chères études pour une mauvaise histoire belge. En s’attardant sur l’année 1914 où le destin du monde bascula dans la guerre, l’illustre académicien, le prolifique historien-romancier français, ne s’attendait pas à tomber sur une poche de résistance dans les parages des anciens forts de Liège.

 Le sang du colonel Fernand Gérard n’a fait qu’un tour, à la lecture des quelques pages consacrées à la tragédie belge. « Lamentable, stupide, invraisemblable » : le rapport de l’officier à la retraite est impitoyable. Il a passé au crible ce qui, à ses yeux, ne sont qu’inepties.

Où ça, des troupes allemandes qui franchissent en train la frontière belge le 4 août ? Où ça, des casques à pointe cisaillés par les mitrailleuses belges alors que c’est l’artillerie des forts de Liège qui fait le gros du boulot ? Le colonel est formel : Max Gallo confond les calibres d’artillerie, fait erreur sur les dates, empile les élucubrations.

Le clou de la débâcle, repéré page 295 : « Et l’on apprend que les Belges qui résistaient à Anvers avec leur roi ont abandonné la ville. Les survivants de leur armée et le souverain se sont réfugiés en France. » Ce serait oublier un peu vite que l’armée belge, le Roi Albert à leur tête, s’est replié derrière l’Yser.

Le colonel Gérard a fait la lecture à ses collègues du Cercle des officiers retraités de Liège. Réactions : entre indignation et franche hilarité. Mis au parfum, l’académicien fait le mort. C’est de bonne guerre.

Les infos du Vif aussi via Facebook

Plus sur: , ,

 

Réactions

Daniel Colpin | 5 août 2013

Pour ce genre de débat rien ne vaut les ouvrages de Pierre Miquel.

Inapproprié?

marie-paule condrotte | 5 août 2013

Monsieur Simplet Demidoux, relisez votre histoire; cela vous évitera de faire des réflexions hors de propos.

Inapproprié?

marie-paule condrotte | 5 août 2013

Décidément, les Français, même ceux dont on attendrait de la rigueur, se sont, à travers Max Gallo, à nouveau ri di cu li sés.Nous étions un petit pays neutre qui a su se défendre héroïquement pendant 4 ans. En '14, le Kaiser a libéré les prisonniers de droit commun qui ont formé le premier contigent qui s'est abettu sur notre pays. Sous prétexte qu'il y avait des francs-tireurs belges, les officiers allemands ont donné l'ordre de "mettre au mur" les civils et de les fusiller; ce fut le cas depuis la frontière jusqu'à Bois de Breux où ma grand-mère d'origine germanique a parlementé avec l'officier qui a fait relâcher tout le monde. Pour votre information,il y a des "avenues des Martyrs" dans tous les villages traversés par les Allemands, jusqu'à Fléron.Ma grand-mère était ce qu'on appelle "une femme forte", guère portée sur les sentiments, mais d'une efficacité redoutable; Elle l'a encore prouvé en'40 '45.

Inapproprié?

simplet demidoux | 5 août 2013

Petit pays, petit esprit! Encore une fois, Léopold II avait raison.

Inapproprié?

Michel Petitbuisson | 3 août 2013

@Pierre ROGGEMANS, Chroniques de nos familles. Témoignages d'amis, de parents. Certains extraits ont été repris dans d'autres récits de cette époque.

Inapproprié?

 

Réagir

Ne manquez plus l’actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Inscrivez-vous à Le Vif newsletter quotidienne

Inscrivez-vous à Le Vif Auto newsletter hebdomadaire

Inscrivez-vous à Le Vif Santé newsletter hebdomadaire

E-mail:
 

Les articles les plus lus

Belgique