La Belgique devrait laisser son territoire à la Tchéquie

Muriel Lefevre

Source: Knack.be
lundi 08 avril 2013 à 10h24

Le magazine The Economist propose de réaménager le puzzle européen. Dans ce curieux jeu de chaise musicale, la Belgique se retrouve en Europe de L’Est.

La nouvelle Europe selon The Economist. La Belgique est le numéro 4. © The Economist

Selon The Economist, les cartes européennes doivent être redessinées : cela rendrait la vie quotidienne "plus logique et sympathique" . La Belgique, et ses "incompréhensibles brouilles linguistiques (qui ont fait tomber plus d’un gouvernement)", devrait déménager vers l’Europe de l’Est et prendre la place de la Tchéquie. "Les très organisés Tchèques s’entendraient à merveille avec les Pays-Bas, leur nouveau voisin du nord".

La Grande-Bretagne doit laisser sa place à la Pologne

La Grande-Bretagne devrait migrer vers les presqu’îles ibériques parce qu’elle se trouve dans une situation similaire aux pays du sud de l’Europe. "Si ce déménagement devait rencontrer quelques résistances, on pourrait dès lors envisager de faire du Pays de Galles et de l’Écosse deux îles indépendantes. Toujours selon The Economist, l’espace laissé libre par la Grande-Bretagne serait parfait pour la Pologne. "Ils ont assez souffert d’être coincés entre l’Allemagne et la Russie. Ils méritent de souffler un peu face à la brise fraîche de l’Atlantique nord. Tout comme elle pourrait enfin bénéficier de la sécurité qu’offre un bras d’eau de mer face à des envahisseurs. "

La Suisse ira vers le nord

Comme la Suisse et la Suède sont régulièrement confondues, c’est en tout cas l’avis du magazine, la Suisse gagnerait à s’installer dans le Nord. La neutralité suisse passerait à merveille auprès des Finlandais et des Suédois. Et la Norvège serait heureuse d’avoir un pays qui ne fait pas partie de l’ Union européenne comme voisin.

Le royaume des deux Sicile

Dans ce nouveau puzzle, l’Allemagne et la France peuvent rester sur leur territoire. L’Autriche devrait prendre la place laissée vide par la Suisse. Ce qui dégage assez d’espace pour que la Slovénie et la Croatie puissent bouger vers le Nord-Ouest. Une position idéale pour faire une alliance avec le nord de l’Italie. "Le reste de L’Italie, soit tout ce qui se situe au sud de Rome, pourrait dès lors faire sécession et s’allier à la Sicile pour former le royaume des deux Sicile". Ensemble avec la Grèce, "mais à la condition qu'il n'y ait personne d’autre", les pays peuvent former une union monétaire.

Simon Demeulemeester / Trad M.L.

Les infos du Vif aussi via Facebook

 

 

Réactions

Claude Laillard | 30 avril 2013

Mieux vaut lire ça que d'être aveugle ! Mettre ce journal à la poubelle car le papier Q existe déjà et est plus agréable. Un petit Suisse qui n'a pas envie de déménager!

Inapproprié?

yves Willemart | 10 avril 2013

et moi je mettrais "the economist" dans un goulag, du n'importe quoi ?...

Inapproprié?

Maurice Joly | 9 avril 2013

N'importe quoi!

Inapproprié?

Jean Gillot | 8 avril 2013

Je ne sais si c'est cela qui améliorerais les choses , mais part contre pour moi la Belgique n'a jamais été qu'un petit bout de confetti placé ou elle est , pour empêcher , Anglais ,français , allemand et autrichien a se mettre sur la tronche , la belgique est tout sauf un pays . Et ont y seras dorénavant toujours de plus en plus malheureux a y vivre ! Sauf pour les amateurs de foot naturellement !

Inapproprié?

Stephane Herold | 8 avril 2013

@ Pierre ROGGEMANS comme avant les journées de septembre 1830 ça ne plairait pas aux trois grands de lépoque qui depuis n'ont toujours rien appris

Inapproprié?

 

Réagir

Ne manquez plus l’actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Inscrivez-vous à Le Vif newsletter quotidienne

Inscrivez-vous à Le Vif Auto newsletter hebdomadaire

Inscrivez-vous à Le Vif Santé newsletter hebdomadaire

E-mail: