Un jeune néerlandais projette de nettoyer les océans

mercredi 10 avril 2013 à 14h32

Le jeune Boyan Slat ambitionne de débarrasser les océans des nombreux détritus de plastiques qui les polluent. Pour mettre sur pied son projet, il a fait appel un financement participatif sur Internet.

L'appareil imaginé par Boyan Slat devrait permettre de débarrasser l'océan des déchets plastiques grâce à un barrage flottant © capture d'écran

Boyan Slat est un jeune néerlandais de 19 ans étudiant en ingénierie spatiale à l’université de Delft. Sur un site internet dédié à son projet, il explique ses motivations. « Lorsque l’on parle des problèmes environnementaux, les gens se disent qu’il y a encore le temps, que ce sont à leurs enfants de s’en soucier. Et bien me voici ! » C’est à la manière d’un Steve Jobs aux cheveux mi-longs que Boyan Slat présente sa démarche dans une vidéo sur la plateforme de crowndfunding Indiegogo.

Le jeune étudiant part d’un constat : même si on arrêtait aujourd’hui de jeter du plastique dans les océans, il y en a déjà des millions de tonnes qui polluent nos mers. Il a donc imaginé un appareil qui permettrait de faire le grand nettoyage de nos eaux le plus rapidement possible et en polluant le moins possible.

Une plateforme fixe et autosuffisante

L’idée du futur ingénieur est de déployer un barrage flottant. Plus efficace que des filets, il permettrait de capter même les plus fines particules de plastique tout en laissant passer le plancton dont la densité est très faible. Ce barrage flottant serait relié à une plateforme fixe équipée d’un énorme container afin de stocker tout le plastique récupéré. Enfin, la plateforme serait non-polluante et puiserait l’énergie dont elle a besoin dans les rayons du soleil et les courants marins. Si le projet est déjà bien avancé, Boyan et son équipe doivent encore en tester la faisabilité et pour cela, ils ont besoin d’argent.

Il demande 80 000 dollars aux internautes

C’est sur Internet que Boyan va chercher ce financement. Il fait appel à une nouvelle forme de solidarité : le crowdfunding ou financement participatif. Il a jusqu’au 5 mai pour récolter les 80.000 dollars qu’il estime nécessaires pour tester son « nettoyeur d’océan ». Il a déjà reçu la moitié des fonds nécessaires et le promet : « les dons peuvent s’élever jusqu’à 500 euros, mais même si vous ne donnez qu’un euro, vous aurez droit à un grand « merci » en récompense ».

Les infos du Vif aussi via Facebook

Plus sur: , ,

 

Réactions

Maurice Joly | 11 avril 2013

Voilà un petit malin qui va se faire de la tune....

Inapproprié?

Michel Lauwers | 11 avril 2013

Pour trouver des gisements de pétrole sans problème,2 petits malins avaient inventé l'avion-renifleur.Avec un "dispositif spécial",une sorte de sonar installé à bord d'un avion, il suffisait de survoler le paysage et à l'aide de ce bidule on pouvait localiser des gisements,ce qui évitait toutes les études à terre très couteuses en homme,matériel et argent. Je crois que c'est Total (ou Elf ?) qui a acheté cette invention dans les années de Giscard .Ca n' a jamais marché;les Français ont été couillonnés mais ils ont fait profil bas à l'époque. Se moquer des Belges,ça va;se moquer du génie français,ça va pas.

Inapproprié?

jacques depierreux | 11 avril 2013

Il y a du boulot !!! Mais ça sent l'arnaque !!!

Inapproprié?

 

Réagir

Ne manquez plus l’actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Inscrivez-vous à Le Vif newsletter quotidienne

Inscrivez-vous à Le Vif Auto newsletter hebdomadaire

Inscrivez-vous à Le Vif Santé newsletter hebdomadaire

E-mail:

Reportage photos

Smilodon

En images : Ces animaux disparus que les scientifiques souhaitent voir renaître

Des chercheurs veulent grâce au projet révolutionnaire Lazarus faire revivre une trentaine d’animaux aujourd’hui disparus. Entre autres le Dodo, la tourte voyageuse le mammouth laineux ou le Mastodonde. C’est ce qu’ils ont fait savoir lors d’une conférence de presse du National Geographic à Washington

Reportage photos

Kaboul, Afghanistan.

En images : jeux d'enfants dans les décharges

Ils vivent dans des bidonvilles d’Inde, d’Afrique ou d’Amérique du sud et traînent au quotidien dans des décharges et des terrains vagues, à la recherche d’objets à recycler ou simplement d’un peu de nourriture. Jouant dans les détritus, ces enfants ne sont pas conscients qu’ils sont mis en contact avec de nombreux produits chimiques et qu’ils respirent à longueur de journée des émanations toxiques. Tour du monde en images de ces enfants des décharges publiques.

Reportage photos

Portrait of one chilled out Kangaroo

Les époustouflantes photos du concours National Geographic

National Geographic Traveler organise chaque année un concours photo auquel aussi bien les amateurs que les professionnels peuvent participer.

Reportage photos

Portfolio : Ode à la Terre

Ce 22 avril, c’est la journée de la Terre. Il s’agit de l’évènement environnemental le plus important du monde. À cette occasion, nous avons sélectionné pour vous quelques-unes des plus belles images de notre planète.

 

Belgique

International

Culture

Insolite