Les électeurs de la N-VA sont avant tout des citoyens mécontents

Le Vif

Source: Belga
vendredi 25 janvier 2013 à 06h27

Lors des élections communales d'octobre 2012, c'est principalement l'Open VLD qui a été victime du succès électoral de la N-VA, selon une étude de la revue "Samenleving en Politiek".

© Image Globe

Près de 28% des électeurs du parti nationaliste flamand avaient voté pour les libéraux lors du scrutin communal de 2006, rapporte La Libre Belgique vendredi.

L'étude réalisée par Ruth Dassonneville et Marc Hooghe, deux politologues de la KU Leuven, indique que si la N-VA a pris une part importante des électeurs des libéraux, elle a ratissé sur tout le spectre politique. Parmi les électeurs ayant voté pour la N-VA en 2012, 23,9% avaient voté pour le CD&V lors des élections communales de 2006, 22% pour le Vlaams Belang et, plus étonnant, 12,9% pour le sp.a.

Selon les auteurs de l'étude, l'électeur de la N-VA est avant tout un électeur mécontent. "Le 14 octobre dernier la N-VA a fait le plein des électeurs mécontents qui ne cachent pas leur rejet du système politique dans son ensemble", concluent les politologues.

Les infos du Vif aussi via Facebook

Plus sur: ,

 

Réactions

Baudouin Petit | 26 janvier 2013

La Flandre a longtemps et énormément profité de la Belgique et de transferts du sud vers le nord, de 1830 à 1960. Aujourd'hui les élites flamandes se divisent en deux tendances : les populistes myopes et démagogues qui ne voient que des transferts nord sud, oubliant qu'il s'agit d'une inversion de tendance, aboutissant à une situation comparable à ce qui se voit dans beaucoup de pays d'Europe, et les conquérants qui pensent que le maintien de la Belgique offre aux flamands des opportunités qu'une séparation leur ferait perdre. Dans un cas comme dans l'autre, les francophones doivent s'unir, réfléchir sans doute à un plan B, mais avant tout, refuser la colonisation rampante que les seconds leur proposent et que les premiers acceptent, en attendant le jour très hypothétique où les flamands voudront vraiment se séparer des wallons et des bruxellois.

Inapproprié?

marcel fauquez | 25 janvier 2013

les wallons sont rouge , surtout les gens qui sont des assister et qui n'ont pas intérêt a ce que cela change !! nva grimpe normal , le ps en Wallonie aussi ! beaucoup d'assisté ! nous sommes vraiment mal barrer !

Inapproprié?

Jean-Luc LIBOTTE | 25 janvier 2013

Il n'y a pas que les Flamands qui sont mécontents, les Bruxellois, particulièrement, le sont des partis traditionnels francophones qui ont trahi leurs électeurs en s'abaissant devant les ukases flamands de scission et de main-mise sur Bruxelles. Et, beaucoup de médias "oublient" ou manipulent la vérité qu'à Bruxelles plus de 16,5 % (en moyenne sur les dix-neuf communes), de l'électorat a voté aux communales pour des candidats FDF avec des pointes de majorités absolues et de majorités, de plus grands parti ayant récolté le plus de voix ou de simple participation aux pouvoirs communaux ou alliances locales. Vous imaginez lm'importance de ce parti à des élections régionales en 2014, bien avant le CDH ou même Ecolo... le mécontentement bruxellois apparaît clairement, généralement contre le PS, ECOLOS et CDH... dans la plus grande métropole francophone de Belgique...SANS PARLER DE LA PERIPHERIE BRUXELLOISE définitivement ulcérée par ces partis traditionnels.

Inapproprié?

Monique Brada | 25 janvier 2013

J'espère que le wallon exprimera son mécontentement de la même façon en 2014 ... il faut que certains partis de cette coalition PAIENT leur traitrise envers les travailleurs

Inapproprié?

 

Réagir

Ne manquez plus l’actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Inscrivez-vous à Le Vif newsletter quotidienne

Inscrivez-vous à Le Vif Auto newsletter hebdomadaire

Inscrivez-vous à Le Vif Santé newsletter hebdomadaire

E-mail:

Les articles les plus commentés

 

International

Insolite