Charleroi : les TEC en grève après une nouvelle agression

vendredi 30 septembre 2011 à 09h21

Les chauffeurs de bus et trams du TEC Charleroi ont entamé un mouvement de grève ce matin à la suite d'une nouvelle agression qui s'est produite hier soir à Ransart. Une rencontre entre les syndicats et la direction est prévue.

© Image Globe

Au dépôt de Jumet, 6 bus sur 65 roulent. Au dépôt d'Anderlues, 50 % du service est assuré mais certains chauffeurs sont en route pour rentrer au dépôt. Enfin, au dépôt de Genson, environ 19 bus sur 45 roulent.

De petites fréquences sont assurées sur les lignes 154, 156 et 158. En ce qui concerne les autres lignes, il faut compter environ un seul bus par ligne. Concernant la ligne de la Basse Sambre, 6 bus sur 10 roulent. Le service est assuré sur la ligne qui relie la gare à l'aéroport de Charleroi.

La situation pourrait évoluer et le nombre de bus en activité pourrait diminuer, ont indiqué les syndicats.

Un bus du TEC Charleroi a été la cible d'un vandale jeudi soir à Ransart (Charleroi). Un pavé lancé en sa direction a brisé une vitre latérale du véhicule sans faire toutefois de blessés.

Le bus en question circulait sur la ligne 37. Cette dernière avait déjà été touchée par un jet de pierre mardi soir. L'incident avait provoqué dès le lendemain le débrayage d'une majorité du personnel de la société. Le premier accident du genre, survenu lundi matin, concernait en revanche une autre ligne.

Depuis le début de la semaine, les bus du TEC Charleroi ont été visés à trois reprises par des vandales.

Les syndicats redoutent une escalade de la violence


Les syndicats du TEC Charleroi redoutent une escalade de violence à l'encontre du personnel et des bus de la société. Plusieurs délégués ont fait part de leur incompréhension après le nouvel incident.

Une rencontre est d'ores et déjà prévue vendredi entre la direction et les syndicats. Selon ces derniers, elle devrait également rassembler le parquet, la police de Charleroi ainsi que les autorités communales.

Mercredi, les syndicats avaient reçu la promesse d'une intensification des patrouilles de police dans le quartier de Gilly. Ils ont indiqué aujourd’hui qu'ils réclameraient davantage. Les syndicats s'interrogent pour savoir si derrière les différents méfaits se cachent les mêmes auteurs. L'option de boycotter certains quartiers jugés problématiques circule parmi le personnel.

Ces agressions sont"inacceptables"

"Il est inacceptable que des travailleurs se fassent agresser dans le cadre de leur service", a affirmé le porte-parole du ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry (Ecolo).

Le ministre comprend la réaction du personnel du TEC. Il espère selon son porte-parole que la réunion programmée entre les représentants du personnel, les autorités communales et la police de Charleroi débouchera sur des mesures d'urgence susceptibles de protéger le personnel et le matériel roulant.

Le porte-parole du ministre indique que les mesures devront sans doute être prises dans le cadre d'une intervention de la police. Les agressions sont en effet le fait de personnes évoluant dans l'espace public, à l'extérieur des bus.

Le ministre espère qu'un retour à la normale sera possible au plus tôt grâce à la prise de mesures adéquates qui garantiront l'intégrité du personnel.

Le Vif.be, avec Belga

Les infos du Vif aussi via Facebook

Plus sur: , ,

 

Réactions

Cincinnatus novus | 2 octobre 2011

l s'agit, hélas, de comportements juvéniles "ludiques" dont les auteurs se voient gratifiés par l'admiration de leurs congénères pour avoir osé poser une sorte d'acte de "bravoure". Ils ne semblent pas réaliser que ces forfanteries sont des actes de délinquance passibles de peines correctionnelles si ils étaient commis par des adultes responsables. Ce genre phénomène de contre-culture nés dans les faubourgs populaires s'observe, hélas, depuis fort longtemps aux Etats Unis, sous le vocable de street gangs, en France aussi avec les "loubards ou loulous de banlieues". Il va de soi que les parents de ces jeunes voyous portent une très lourde part de responsabilité en ayant aussi mal éduqué leur progéniture. . . Mais que pouvons nous y faire en tant que simples citoyens? Car tout cela entre dans les compétences de notre ministre de la Justice qui lui préfère, manifestement, s'occuper plutôt d'amnistier les criminels inciviques de la dernière guerre mondiale.

Inapproprié?

Cincinnatus novus | 2 octobre 2011

Il s'agit, hélas, de comportements juvéniles "ludiques" dont les auteurs se voient gratifiés par l'admiration de leurs congénères pour avoir osé poser une sorte d'acte de "bravoure". Ils ne semblent pas réaliser que ces forfanteries sont des actes de délinquance passibles de peines correctionnelles si ils étaient commis par des adultes responsables. Ce genre phénomène de contre-culture nés dans les faubourgs populaires s'observe, hélas, depuis fort longtemps aux Etats Unis, sous le vocable de street gangs, en France aussi avec les "loubards ou loulous de banlieues". Il va de soi que les parents de ces jeunes voyous portent une très lourde part de responsabilité en ayant aussi mal éduqué leur progéniture. . . Ma

Inapproprié?

weekendxxx | 2 octobre 2011

cette fois je vous comprend car un pavé dans le pare brise lorsque vous circulez est criminelle vous pouvez tuer une personne voire les occupants du bus....il est temps que les autorités réagissent...ex policiers en civil dans le bus comme simple passager et lorsque un problème surgit ils interviennent et la les juges au lieu de les relaxer qu'ils les enfermes pendant min.1 ans dans un étalissement très strict même si cela déplait au droit de l'homme avec le laxisme de la justice vis a vis des jeunes crapules il y aura de plus en plus d'agressions...ceci est la faute du système juduciaire pas sévère assez

Inapproprié?

Centurion | 30 septembre 2011

Les chauffeurs de bus et autres agents des services publics ne sont effectivement pas sensés être agressés mais la grève systématique est une mauvaise réponse qui nuit à leur image auprès du public. Ceci dit les agresseurs ne sont probablement qu'une petite minorité bien connue de la police. Il suffirait d'un peu de volonté de la part des magistrats dont la plupart ne soutiennent absolument pas les policiers: Des peines d'enfermement pour les voyous quel que soit leur âge, assorties de la suppressions d'avantages sociaux pour les parents de mineurs et le renvoi dans leur pays d'origine pour les étrangers ou les Belges possédant la double nationalité...

Inapproprié?

Geheni | 30 septembre 2011

Si c'est la technique que les gamins de Gilly ont trouvé pour se procurer des congés, il faut se demander quelles sont les valeurs que cette génération véhicule et le sort que notre société doit leur réserver. Nier le malaise de chauffeurs de bus est évidemment le fait de quelqu'un qui n'a sûrement jamais assumé la responsabilité de dizaines de voyageurs pour un salaire peu motivant.

Inapproprié?

 

Réagir

Ne manquez plus l’actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Inscrivez-vous à Le Vif newsletter quotidienne

Inscrivez-vous à Le Vif Auto newsletter hebdomadaire

Inscrivez-vous à Le Vif Santé newsletter hebdomadaire

E-mail:
 

International

Insolite