Anvers compte surveiller ses fonctionnaires via leur tablette

jeudi 28 novembre 2013 à 10h09

L'administration communale anversoise veut contrôler où se trouvent exactement ses fonctionnaires durant les heures de travail. Pour ce faire, elle veut utiliser le système de géolocalisation ou "track and trace" qui se trouve sur la tablette qu'ils ont reçue de leur employeur, rapporte jeudi le quotidien Gazet van Antwerpen. Le syndicat flamand ACOD (CGSP) et la Commission vie privée ont déjà réagi à la mesure.

© Thinkstock

La possibilité de contrôler les fonctionnaires via leur tablette se retrouve dans le "règlement pour le personnel" adapté, sur lequel travaille l'administration communale anversoise. L'article mentionne toutefois la protection de la vie privée, indiquant que "la sauvegarde des données de déplacement via le système 'track and trace' n'est autorisée que si elle répond aux principes de finalité, proportionnalité et de transparence".

L'échevin anversois en charge du personnel, Ludo Van Campenhout (N-VA) insiste sur le fait que le but n'est pas de contrôler tous les fonctionnaires et que le système n'a pas encore été introduit. "Nous voulons tout d'abord établir des directives claires pour le personnel en respectant la vie privée", indique-t-il. "Nous le faisons en concertation avec les syndicats. Notre volonté n'est pas du tout de contrôler tout le monde de manière continue."

Le syndicat flamand ACOD n'est pas convaincu. "Nous avons vraiment l'impression que l'administration communale fait déjà usage de cette possibilité technique pour contrôler les allées et venues des fonctionnaires", indique Gerard Van der Elst, secrétaire de la section anversoise du syndicat. "Nous le constatons dans certains dossiers disciplinaires que nous traitons en tant que syndicat. Des personnes auraient été prises 'sur le fait' dans des endroits où elles n'étaient pas supposées se trouver."

Dans une première réaction, la Commission vie privée indique que ce règlement est assez extrême. "Un employeur peut contrôler ses employés mais ils doivent savoir comment et pour quelles raisons", indique la porte-parole de la Commission, Eva Wiertz. La mention sur la vie privée reprise dans le règlement ne convainc pas non plus la Commission, qui trouve les termes comme "finalité, proportionnel et transparence beaucoup trop vagues".

Belga

Les infos du Vif aussi via Facebook

Plus sur: ,

 

Réactions

Michel Fouarge | 2 décembre 2013

Ils n'ont rien inventé : à l'époque la STASI faisait la même chose en Allemagne de l'Est. Il est vrai que les mouchards étaient des êtres humains, ici ce seront des machines...

Inapproprié?

Walter Huybrecht | 29 novembre 2013

La NV-A crée des l'emploi. Vous pouvez postuler pour le job de "controleur de fonctionnaires" . Mais celase passe in het vlaams

Inapproprié?

Maurice Delplace | 28 novembre 2013

Où se trouve l'employé pendant ses heures? Rien à dire. En dehors des heures de travail, on ne l'utilise pas. C'est tout.

Inapproprié?

Mohammed abdennahi | 28 novembre 2013

Est ce choquant non Par contre le timing de la nva est interpellant de nombreux fonctionnaires d Anvers ont votés nva sans se prendre la peine de lirent le programme pourtant très très a droite (moins d intervention de l état, moins de syndicat et surtout moins de services aux plus démunis) En 1932 un parti a commencé par stigmatisé les homosexuels ensuite les déficients mentaux et puis les communistes ensuite les juifs, roms tziganes et pour finir tout ceux qui n avait pas la même vision politique qu eux et cela par étapes successives A anvers aujourd'hui vaut mieux etre nantis et riches et surtout demandeur de rien ni emploi ni aide les fonctionnaires sont passes du stade accusant a celui montrés du doigt ils voulaient du changement en voici

Inapproprié?

Alain Daumerie | 28 novembre 2013

Qu'il doit faire bon vivre à Antwerpen......ça ne durera plus très longtemps! D'abord les fonctionnaires communaux, et puis après ? Quand on relève la plupart des décisions prises par le CPAS ou l' administration communale de cette ville si ouverte, ça commence à faire froid dans le dos....n'en déplaise à ceux qui voteraient bien pour BDW, car lui, c'est bien connu, va se débarrasser de la " chienlit " plus vite que de Gaulle dans les stades de foot en mai 68 !

Inapproprié?

 

Réagir

Ne manquez plus l’actualité importante du jour. Abonnez-vous à ces newsletters.

Inscrivez-vous à Le Vif newsletter quotidienne

Inscrivez-vous à Le Vif Auto newsletter hebdomadaire

Inscrivez-vous à Le Vif Santé newsletter hebdomadaire

E-mail:

Les articles les plus commentés

 

International

Insolite