Willy Steveniers devra verser une indemnité à Didier Mbenga

18/04/13 à 19:43 - Mise à jour à 19:43

Source: Le Vif

(Belga) L'ex-gloire du basketball belge, Willy Steveniers, devra payer une indemnité à son ancien poulain, Didier Mbenga, pour le dommage que ce dernier a subi lorsque Willy Steveniers se faisait passer pour son agent. Willy Steveniers lui avait fait signer un accord qui allait à l'encontre du décret sur la médiation pour le placement privé. La cour d'appel d'Anvers l'a condamné jeudi à verser un euro de dommages provisionnels.

Mbenga, qui évolue actuellement aux Philippines après être passé par plusieurs équipes NBA, a été repéré en 1999 par Willy Steveniers. L'ancien joueur a pris le Belgo-congolais sous son aile et lui a appris le basket tout en étant son agent. Les deux étaient parvenus à un accord. Selon ce contrat, Willy Steveniers aurait droit durant toute sa vie à 10% des revenus de son ancien protégé. Tant que Didier Mbenga jouait en Belgique, il a continué à le payer. Mais une fois passé aux Etats-Unis, il a arrêté. Selon lui, le contrat était uniquement valable en Belgique, ce que dénonçait Willy Steveniers. Mais Willy Steveniers n'était pas un agent officiel et les conditions qu'ils avaient posées allaient à l'encontre d'un décret sur la médiation sur le placement privé datant de 1999. En première instance, Willy Steveniers avait été acquitté, entre autres parce que fin 2010, un nouveau décret avait été adopté, qui ne rendait pas punissable l'absence d'une reconnaissance préalable comme agent, ce qui a éteint l'action publique. Didier Mbenga avait toutefois fait appel, mais comme le ministère public ne l'avait pas suivi, la cour a pu uniquement se prononcer sur le volet civil de l'affaire. La cour a tout de même estimé que, malgré l'extinction de l'action publique, les faits étaient bien punissables à l'époque et pouvaient encore constituer la base d'un règlement au civil. Mbenga a, selon la cour, subi un dommage en raison de la mauvaise façon de procéder de Steveniers, ce qui a entraîné la condamnation de ce dernier au paiement d'une indemnité. (Belga)

Nos partenaires