Willy Demeyer demande au PS liégeois d'être soudé et répond à Frédéric Daerden

30/05/14 à 18:52 - Mise à jour à 18:52

Source: Le Vif

(Belga) Au lendemain des élections, le président de la fédération liégeoise du PS, Willy Demeyer, a appelé vendredi les socialistes liégeois à s'unir plutôt que de se diviser, alors que Frédéric Daerden a critiqué dans la presse la campagne menée par celui qui apparaît désormais comme son rival.

M. Demeyer a indirectement réagi dans un communiqué aux reproches formulés par M. Daerden à la suite des résultats en recul enregistré par le PS liégeois aux élections de dimanche dernier. Le bourgmestre de Liège et président de la fédération liégeoise du PS en appelle à "l'union de toutes les forces socialistes liégeoises" et "demande à chacun de comprendre que se diviser, c'est s'affaiblir". Il incite à "privilégier les démarches collectives aux démarches individuelles". Il rappelle qu'il a réalisé, en tant que tête de liste à la Chambre, 45.590 voix de préférence, le meilleur score pour le canton de Liège "toutes listes confondues" et le premier résultat pour l'arrondissement de Liège. M. Demeyer affirme qu'une réunion entre les fédérations PS de Liège, de Huy-Waremme, de Verviers et de la Communauté germanophone a été organisée le 28 mai à Villers-le-Bouillet pour analyser les résultats du scrutin. Même s'il souligne que les socialistes restent la première formation à l'échelle de la province, il concède qu'il est "nécessaire de s'interroger sur les causes de la perte, en certains endroits, de 11, 12 ou 13%, en regard notamment des récentes élections communales". Dans le journal 'L'Echo' vendredi, M. Daerden a remis en cause la campagne menée par M. Demeyer. Il a critiqué la perte de deux sièges et le fait que le libéral Daniel Bacquelaine ait réalisé le plus haut score en termes de voix de préférence. Il a estimé qu'il fallait désormais trouver "une autre dynamique" au sein du PS liégeois, sans exclure de postuler pour la présidence. (Belga)

Nos partenaires