WikiLeaks: la cour martiale américaine refuse sa clémence au soldat Manning

14/04/14 à 20:53 - Mise à jour à 20:53

Source: Le Vif

(Belga) Le commandant de la cour martiale qui avait condamné le soldat américain Bradley Manning pour la plus grande fuite de documents secrets de l'histoire des Etats-Unis a refusé sa clémence lundi et confirmé la peine de 35 ans de prison.

WikiLeaks: la cour martiale américaine refuse sa clémence au soldat Manning

Le général Jeffrey Buchanan, commandant général des cours martiales, a approuvé les attendus et le verdict décidés par la cour, après "considération d'une demande de clémence déposée en mars par la défense de Manning" --ce dernier se faisant désormais appeler Chelsea Manning--, peut-on lire dans un communiqué de l'armée. Le processus automatique d'appel peut donc commencer devant la cour criminelle d'appel de l'armée, ajoute le texte. L'avocat de Chelsea Manning, David Coombs, avait déposé une demande de clémence devant l'autorité supérieure des cours martiales, avant de se désaisir. C'est désormais l'avocate Nancy Hollander qui s'occupe des procédures d'appel du soldat, condamné en août 2013 à 35 ans de prison pour la plus grande fuite de documents secrets de l'histoire des Etats-Unis. La juge militaire Denise Lind l'avait reconnu coupable de faits d'espionnage et de fraude pour la fuite de 700.000 documents diplomatiques et militaires confidentiels. Manning, dont les troubles liés à son identité sexuelle avaient été largement évoqués au cours de son procès, avait demandé dans la foulée de sa condamnation de se faire désormais appeler Chelsea, assurant qu'il se sentait plus femme qu'homme. Chelsea Manning est actuellement incarcérée à Fort Leavenworth, au Kansas. (Belga)

Nos partenaires