Wathelet ne veut pas d'examen médical pour les conducteurs âgés

02/10/13 à 17:43 - Mise à jour à 17:43

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet, n'est pas partisan, pour le moment, d'un examen médical imposé aux conducteurs à partir de 70 ans, a-t-il expliqué en réponse à une question écrite du sénateur Bert Anciaux (sp.a).

Wathelet ne veut pas d'examen médical pour les conducteurs âgés

Au mois de juillet, l'assureur Axa a exhorté le gouvernement à prendre des mesures. Selon les chiffres issus de sa base données, le risque d'accidents augmente fortement à partir de 63 ans. En Allemagne, les conducteurs peuvent faire contrôler leur aptitude à la conduite sur une base volontaire tandis qu'en Suisse, à partir de 70 ans, ils doivent passer un examen de santé tous les deux ans auprès de leur médecin de famille afin de déterminer s'ils sont toujours aptes à conduire. "En 2012, 103 personnes âgées de 70 ans et plus ont perdu la vie dans un accident sur un total de 767 décès. Il n'y a aucune information disponible sur la responsabilité et il n'est donc pas possible de déterminer si les aînés sont responsables de ces accidents", a expliqué M. Wathelet. "Vieillir relève d'un processus naturel et non d'une anomalie médicale. L'IBSR a conclu l'an passé à la suite d'une étude qu'un examen médical imposé à toutes les personnes âgées n'est pas souhaitable", a-t-il ajouté. Selon M. Wathelet, avant toute mesure, une étude devrait être réalisée sur l'âge à partir duquel un examen médical peut être imposé. Actuellement, il n'existe aucune raison objective de retenir l'âge de 70 ans. (Belga)

Nos partenaires