Wallonie: la crise est bien là, note le Conseil économique et social

12/06/13 à 14:24 - Mise à jour à 14:24

Source: Le Vif

(Belga) La crise frappe bel et bien la Wallonie, constate le Conseil économique et social de Wallonie (CESW) dans l'édition de 2013 de son rapport sur l'état socio-économique de la Région.

"En 2010, nous faisions le constat que la Wallonie ne s'en sortait pas trop mal, comparée aux autres pays touchés par la crise. Cela justifiait peut-être un certain optimisme. Et puis, trois ans plus tard, la crise est bien là", a souligné Jean-Pierre Dawance, secrétaire général de cet organe qui réunit les partenaires sociaux régionaux. Parmi les motifs d'inquiétude figure le nombre de faillites et de restructurations. Depuis 2008, le nombre de faillites d'entreprises dont le siège social est situé en Wallonie ne cesse d'augmenter, passant de de 2.368 unités à 2.963 en 2011 et de 1.034 à 1.353 quand elles ont entraîné des pertes d'emplois salariés. Le nombre d'emplois perdus en raison des faillites a atteint le sommet de 8.952 unités en 2012, contre 8.526 en 2011 et 7.369 en 2008. Le nombre de licenciements collectifs est lui aussi en hausse: d'octobre 2008 à décembre 2012, 116 dossiers ont été introduits au Forem, qui pourraient engendrer 8.745 pertes d'emploi. De 2008 à 2012, le nombre de bénéficiaires du revenu d'intégration sociale (RIS) a augmenté quant à lui de 19 pc, contre 10 pc entre 2004 et 2008. Le CESW identifie toutefois des motifs d'espoir, en particulier l'innovation. Selon des chiffres qui remontent à 2010, 58 pc des entreprises wallonnes développent des activités innovantes pour une moyenne européenne de 53 pc (même si la moyenne belge s'élève à 60 pc). Le taux d'innovation dans les entreprises de plus de 250 personnes atteint 86,8 pc contre 71,1 pc dans les entreprises de 50 à 249 travailleurs et seulement 50,9 pc dans les entreprises plus petites. (Belga)

Nos partenaires