Wallonie - La Cour des comptes pointe de nombreuses lacunes dans l'entretien des routes

31/01/13 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Le Vif

(Belga) La Cour des comptes a fustigé, dans un rapport publié jeudi, la faiblesse du contrôle de l'entretien des voiries régionales (routes et autoroutes) en Wallonie et souligné le non-respect de la programmation des chantiers de rénovation du réseau.

Wallonie - La Cour des comptes pointe de nombreuses lacunes dans l'entretien des routes

Sur 88 dossiers analysés par l'administration pour détecter les écarts par rapport aux exigences de qualité imposées aux entrepreneurs, 197 non-conformités avaient été mises en évidence. Cependant, près d'un tiers (30,7%) n'ont fait l'objet d'aucun suivi et 42,7% ont été classées sans suite. A peine 19,3% ont été conclues par des sanctions financières légères à charge de l'entrepreneur et seules 7,3% ont été suivies d'une correction effective. "Dans plus de 90% des cas, les résultats non conformes ne donnent lieu à aucune amélioration de la route", déplore la Cour des comptes. Manque de pilotage et absence d'historique des travaux, non-respect des priorités établies par un consultant externe, incertitudes dans les modalités de financement constituent autant d'autres lacunes identifiées. La Cour ajoute que le délai de garantie des ouvrages, porté de trois à cinq ans en 2010, risque de ne pas être appliqué de manière homogène en raison de l'invocation de "circonstances dûment motivées" autorisant sa réduction. Le plan routes adopté par le gouvernement wallon en 2009 prévoyait la réalisation de 575 chantiers pour un budget de 731,4 millions d'euros hors TVA. "Deux ans plus tard, le plan initial s'est mué en master plan programmant la réalisation de 322 chantiers pour un montant total de 500 millions", rappelle la Cour. (JORGE DIRKX)

Nos partenaires