Wallonie-Bruxelles: le ministre Nollet dépose le plan "Cigogne III" au gouvernement

24/01/13 à 18:00 - Mise à jour à 18:00

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre de la Petite enfance Jean-Marc Nollet a présenté jeudi à ses collègues du gouvernement de la fédération Wallonie-Bruxelles une note reprenant le plan Cigogne III et abordant le dossier du futur contrat de gestion de l'ONE, a-t-il affirmé jeudi.

Selon le ministre Ecolo du gouvernement wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les ministres ont donné leur feu vert à la première étape du parcours du futur contrat de gestion de l'ONE, durant laquelle le ministre présentera au parlement une évalutation du précédent contrat et écoutera les demandes formulées en vue du futur contrat. Ils ont également décidé d'intégrer le plan Cigogne III dans le plan "Horizon 2022". Jean-Marc Nollet a par ailleurs confirmé que le plan serait sur la table du gouvernement francophone conjoint (les ministres wallons et ceux de la Commission Communautaire française de Bruxelles) du 7 février prochain. Selon ce plan, treize mille places seront créées en milieux d'accueil subventionnés, trois mille le seront en milieux d'accueil non-subventionnés. Bruxelles, confrontée à une explosion démographique record, héritera de près de 5.000 places. Les provinces de Liège (près de 4.900 places) et du Hainaut (plus de 4.500) se tailleront aussi la part du lion. Mais on ne s'entend pas encore sur les chiffres. Dans le quotidien la Libre Belgique, le ministre-président bruxellois Charles Picqué a estimé surévalué le taux de couverture retenu (37,5%) pour la Région bruxelloise, car il ne tient pas compte du fait qu'un décret de la Communauté flamande limitera bientôt de facto l'accès des enfants francophones aux crèches néerlandophones et de la fermeture prévisible de crèches privées reconnues par Kind en Gezin. Charles Picqué estime aussi qu'il faut tenir compte de la présence de 15% d'enfants de navetteurs. Jean-Marc Nollet a planché sur 12%, un chiffre que d'autres ministres wallons estiment surévalué. Selon Jean-Marc Nollet, la réunion du 7 février permettra aussi de faire un état des lieux des plans d'investissements dans les infrastructures d'accueil. (JDD)

Nos partenaires