Wall Street: nouvelle journée record pour le Dow Jones et le S&P 500

10/04/13 à 23:28 - Mise à jour à 23:28

Source: Le Vif

(Belga) L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, et l'indice élargi S&P 500 ont battu de nouveaux records mercredi, portés par un marché acheteur après analyse de la dernière réunion de la banque centrale américaine (Fed).

Wall Street: nouvelle journée record pour le Dow Jones et le S&P 500

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 0,88% (+128,78 points) à 14.802,24 points, son deuxième sommet historique en deux jours, et l'indice élargi Standard and Poor's 500 a pris 1,22% (+19,12 points) à 1.587,73 points, un nouveau record. C'est le Nasdaq, à dominante technologique, qui a affiché la plus forte performance, s'appréciant de 1,83% (+59,39 points) à 3.297,25 points, un nouveau sommet depuis le 7 novembre 2000. "La hausse du marché se nourrit elle-même", a noté Dan Greenhaus, de BTIG. "Bien qu'il n'y ait eu aucune nouvelle aujourd'hui expliquant un tel bond des indices, il s'agit de la continuation d'une tendance haussière qui porte le marché depuis 3 ou 4 séances" et qui est due au fait que les investisseurs craignent de rater le train en marche, a-t-il expliqué. Le marché a bien accueilli la publication, avec cinq heures d'avance, des conclusions de la dernière réunion de la Fed du 19 et 20 mars. Selon ce document, "un grand nombre de participants" estimaient que "la poursuite de l'amélioration robuste de la perspective du marché du travail pourrait amener (la Fed) à ralentir le rythme des rachats lors de l'une de ses prochaines rencontres". Cette annonce aurait pu faire baisser les indices, en montrant que davantage de membres de la Fed désiraient mettre rapidement un terme à la politique ultra-accommodante de la banque centrale, l'un des premiers moteurs de la course actuelle du marché. Mais les courtiers ont estimé "qu'en raison des conditions économiques peu brillantes observées ces derniers temps", avec une série de statistiques économiques décevantes publiées depuis cette réunion, notamment les chiffres de l'emploi en mars annoncés vendredi, les "rachats d'actifs devraient se poursuivre", a précisé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital. Bien qu'ils soient de mauvais augure pour l'économie américaine, "ces mauvais chiffres ont donc apaisé les craintes du marché" vis-à-vis de la Fed, a insisté M. Greenhaus. Un bon indicateur commercial en Chine, "meilleur qu'attendu", a également nourri la bonne humeur du marché, selon les experts de Charles Schwab. Le marché obligataire a reculé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a augmenté à 1,805% contre 1,747% mardi soir et celui à 30 ans à 3,005% contre 2,932%. (Belga)

Nos partenaires