Vote des étrangers: Hollande rejette l'idée d'un référendum "aujourd'hui"

13/11/12 à 21:10 - Mise à jour à 21:10

Source: Le Vif

(Belga) Le président français François Hollande a affirmé mardi qu'il n'envisageait pas "aujourd'hui" un référendum sur le vote des étrangers aux élections locales et n'engagerait cette réforme que s'il est assuré d'avoir une large majorité au Parlement.

Vote des étrangers: Hollande rejette l'idée d'un référendum "aujourd'hui"

Lorsqu'une majorité des trois cinquièmes du Parlement, nécessaire pour toute réforme constitutionnelle, sera constituée, "je prendrai mes responsabilités. Mais pas avant", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. Le gouvernement ne déposera le texte que "si la perspective de son adoption est assurée". Le droit de vote des étrangers non membres de l'Union européenne aux élections locales faisait partie des 60 promesses de campagne du candidat socialiste à l'élection présidentielle de mai dernier. Il avait déjà été promis en 1981 par le socialiste François Mitterrand avant son élection à la présidence. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait assuré mi-septembre qu'un projet de loi serait présenté en ce sens "l'année prochaine". La droite est fermement opposée à une telle réforme et selon un récent sondage, 63% des Français n'y sont pas favorables. "Présenter un texte avec le risque de diviser les Français pour au bout du compte ne pas le faire passer, je m'y refuse", a dit M. Hollande. L'autre option serait de passer par un référendum. "Si nous n'aboutissons pas par la voie parlementaire, je verrai dans quel état est la société pour éventuellement aller dans cette direction", a-t-il commenté avant d'assurer: "Mais aujourd'hui, ce n'est pas mon intention". "Je ne désespère pas. Je sais qu'il y a à l'Assemblée et au Sénat des membres classés au centre ou à droite prêts" à voter pour le droit de vote des étrangers, a-t-il dit. (MUA)

Nos partenaires