Vols de câbles à la SNCB - "On veut une réponse au niveau européen"

25/10/12 à 12:25 - Mise à jour à 12:25

Source: Le Vif

(Belga) Face à l'explosion du nombre de câbles volés sur le réseau ferroviaire belge, le gestionnaire du réseau Infrabel a déclaré vouloir une "réponse au niveau européen". D'après ses chiffres recensés, 805 vols de câbles de cuivre ont déjà été comptabilisés fin juillet, soit autant que sur l'ensemble de l'année 2011.

Vols de câbles à la SNCB - "On veut une réponse au niveau européen"

"On veut une réponse à un niveau européen. Il s'agit d'un problème transfrontalier. Les câbles sont volés en Belgique puis revendus ailleurs. Il faut travailler main dans la main avec d'autres pays en ce qui concerne la traçabilité des câbles volés. Si par exemple la Roumanie ne reconnaît pas notre système de traçabilité, on ne pourra pas punir les voleurs", a expliqué le porte-parole d'Infrabel, Arnaud Reymann. Si Infrabel désire travailler à un niveau plus large, européen en l'occurrence, pour endiguer le problème des vols de câbles de cuivre, il plaide également pour une meilleure collaboration avec la justice belge. "Si la justice ne reconnaît pas notre système de traçabilité ou celui qu'on pourrait mettre en place à l'avenir, il n'y aura pas non plus de punition au niveau pénal", insiste le porte-parole. A l'heure actuelle, il n'existe pas de système de traçabilité définitif. Une collaboration avec la SNCB et d'autres acteurs a été mise en place pour enrayer la problématique des vols de câbles. "Des groupes de travail vont être mis sur pieds. On étudie des pistes pour endiguer le phénomène mais il n'y a pas de solution miracle", concède Arnaud Reymann. Sur les derniers mois, Infrabel est confronté à plus d'un vol de câble par jour. Si elle touche la Belgique entière, cette pratique sévit actuellement plus particulièrement dans la province de Hainaut, même si le phénomène se déplace rapidement. (BAS BOGAERTS)

Nos partenaires