Voitures électriques: le centre Educam met en garde les automobilistes bricoleurs

11/07/13 à 16:57 - Mise à jour à 16:57

Source: Le Vif

(Belga) Le centre de connaissance et de formation du secteur automobile et des secteurs connexes, Educam, met en garde les automobilistes bricoleurs qui souhaiteraient travailler sur leur voiture électrique et leur conseille de ne pas y toucher s'ils ne disposent pas des connaissances nécessaires en matière de sécurité.

Voitures électriques: le centre Educam met en garde les automobilistes bricoleurs

L'arrivée des véhicules hybrides et électriques, ainsi que des véhicules roulant au gaz, a amené de nouveaux risques pour les garagistes amateurs. "Ce n'est pas cette nouvelle technologie qui est dangereuse, mais bien le manque de connaissances suffisantes des personnes qui travaillent dessus", explique Maarten Bornauw, coordinateur développement chez Educam. Il n'y a pas de risque pour l'utilisateur qui choisit un véhicule électrique plutôt qu'une voiture "classique", insiste Educam. "Le danger existe toutefois pour ceux qui entrent en contact avec le circuit à haute tension de la voiture électrique, comme les mécaniciens, les carrossiers, le personnel de dépannage ou des services de secours, entre autres. Ils doivent connaître suffisamment cette nouvelle technologie et pouvoir couper le courant d'une voiture électrique." Un véhicule électrique peut ainsi être encore "actif" alors qu'aucun son n'est émis et des pièces peuvent soudainement se mettre en mouvement dans un véhicule hybride. Il faut également tenir compte des courants électriques, de 100 à 700 volts, des batteries et condensateurs à haute tension, des risques chimiques (présence d'électrolyte dans les batteries), etc. Educam a lancé en 2010 une formation en matière de sécurité pour les ouvriers qui travaillent sur des véhicules électriques. (Belga)

Nos partenaires