Voitures électriques à Bruxelles - Le cdH demande de prévoir un précâblage pour l'installation de bornes

02/07/13 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

Source: Le Vif

(Belga) Le cdH bruxellois a proposé mardi de prévoir, de manière systématique, dans le réaménagement de voiries aux endroits-clés de la capitale, l'installation, sinon de bornes, au moins de câblages électriques capables à terme d'accueillir des bornes pour soutenir le développement du marché de la voiture électrique, jusqu'à présent à la peine dans la capitale. Dans l'opposition, le MR demande de longue date au gouvernement bruxellois de développer une politique ambitieuse en la matière, mais au sein de celui-ci, le secrétaire d'Etat à la mobilité Bruno De Lille considère ouvertement que la mobilité durable en ville ne passe pas prioritairement par le transport automobile, fût-il 'propre'.

Voitures électriques à Bruxelles - Le cdH demande de prévoir un précâblage pour l'installation de bornes

"Le développement d'un parc automobile électrique, qui viendrait remplacer progressivement les parcs automobiles classiques à motorisation essence ou diesel, permettrait de réduire substantiellement la quantité de gaz et de particules émises en Région bruxelloise, ce qui serait tout bénéfique à la fois pour la santé des Bruxellois, pour la nature et l'environnement" ont affirmé mardi le chef du groupe cdH Benoît Cerexhe, ex-ministre régional de l'Economie et de l'Emploi, et la députée Mahinur Ozdemir. Pour Benoît Cerexhe, l'utilisation de voitures à motorisation alternative reste beaucoup trop marginale à Bruxelles (147 véhicules électriques et 681 véhicules à moteur hybride mis en circulation en 2012). Outre la mise à l'étude de la création d'un levier fiscal favorable au développement de l'automobile électrique, Benoît Cerexhe et Mahinur Ozdemir plaident pour que soient mises en oeuvre des mesures concrètes en matière d'aménagement du territoire. "La volonté première de la Région de Bruxelles-Capitale demeure de mettre davantage l'accent sur les modes actifs (marche et vélo) ainsi que sur les transports en commun plutôt que sur les questions d'amélioration du secteur automobile. Pour améliorer les performances environnementales des déplacements motorisés, il convient d'abord de s'interroger sur le mode de déplacement le plus adapté", avait encore dit à ce sujet le secrétaire d'état Bruno De Lille en commission de l'infrastructure, en mars dernier. (Belga)

Nos partenaires