Voile intégral: la députée Eva Brems regrette l'arrêt

06/12/12 à 21:33 - Mise à jour à 21:33

Source: Le Vif

(Belga) Eva Brems (Groen) regrette l'arrêt rendu par la Cour constitutionnelle à propos de la loi qui interdit le port du voile intégral dans les lieux publics. Elle n'est toutefois pas surprise. Selon elle, dans ce genre de sujet, la Cour ne s'écarte pas facilement de l'opinion dominante.

L'écologiste s'était distinguée lors du vote de la loi à la Chambre puisqu'elle était la seule députée à avoir voté contre. Elle avait rappelé les prises de position de plusieurs associations de défense des droits de l'homme contre ce genre d'interdiction et déploré un dispositif qui faisait des femmes les auteurs de l'infraction, et donc les personnes qui subiraient les sanctions. "La Cour arrive à une analyse tout à fait différente de la mienne et de celle de beaucoup de spécialistes des droits de l'homme. Nous avons une Cour constitutionnelle qui peut difficilement se dégager du consensus qui est né dans la société et le monde politique autour de l'interdiction de la burqa", a-t-elle expliqué. Mme Brems attend maintenant l'arrêt que pourrait rendre la Cour européenne des droits de l'homme. L'une des associations qui avait demandé l'annulation de la loi a annoncé qu'elle étudiait un recours devant la juridiction de Strasbourg. Cette instance peut statuer "avec la distance nécessaire" sur ce genre de problème, estime la députée. L'écologiste déplore la façon dont, à ses yeux, la Cour constitutionnelle a suivi aveuglément les restrictions apportées par la loi belge. Elle évoque également des "affirmations gratuites" contenues dans l'arrêt à propos de la nécessité de protéger la possibilité pour chacun de s'individualiser. "Ce sont des formulations gratuites qui témoignent d'une sorte de nonchalance caractéristique de la façon avec laquelle on s'est occupé de cette législation", a-t-elle affirmé. La Cour constitutionnelle a rejeté jeudi les recours introduits contre la loi du 1er juin 2011 punissant les personnes qui se présentent dans des lieux accessibles au public le visage masqué ou dissimulé de manière telle qu'elles ne sont pas identifiables. (NICOLAS MAETERLINCK)

Nos partenaires