VLK et RBSPS pour le remboursement total des reconstructions mammaires avec tissus propres

26/03/14 à 18:10 - Mise à jour à 18:10

Source: Le Vif

(Belga) La Vlaamse Liga tegen Kanker (VLK, ligue flamande contre le cancer) et la Société Royale Belge de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique (RBSPS) ont plaidé mardi et mercredi, via des communiqués distincts, pour un remboursement INAMI couvrant entièrement les frais d'une reconstruction mammaire à l'aide des tissus propres de la patiente, après un cancer du sein ou une ablation préventive.

Selon la VLK, il ressort d'une enquête effectuée en 2008 que les patientes concernées par une reconstruction mammaire à partir de tissus propres doivent payer de leur poche de 800 à 3.333 euros par sein. Or, une telle opération constitue un élément essentiel du processus de guérison, indique la VLK, qui note par ailleurs que l'usage de tissus propres donne un meilleur résultat final et permet d'éviter davantage les complications tardives que les autres procédés de reconstruction. "Le coeur du problème réside dans le fait que, dans les cas de reconstructions avec des tissus propres, il s'agit souvent d'interventions très complexes et longues (plus de 6 heures, selon la VLK, ndlr) pour lesquelles le remboursement prévu par l'INAMI est encore largement insuffisant", note la RBSPS, qui souhaite que "les reconstructions mammaires à l'aide d'implants ou de tissus propres doivent être accessibles et financièrement abordables" pour chacun. Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) lancera prochainement une étude visant à évaluer le coût réel d'une reconstruction mammaire avec des tissus propres, indique la RBSPS. (Belga)

Nos partenaires