Visé, première ville martyre belge, a rendu hommage aux victimes de la Grande guerre

15/08/14 à 21:15 - Mise à jour à 21:15

Source: Le Vif

(Belga) Visé s'est souvenue vendredi de la destruction de la Ville par les Allemands, le soir du 15 août 1914. Après un cortège dans les rues, une cérémonie s'est déroulée place des Déportés et la soirée doit s'achever par un spectacle sons et lumières.

Il y a 100 ans, Visé fut la première ville martyre de Belgique. Les Allemands débarquèrent dans la ville au matin du 4 août et ne la quittèrent, dévastée, que le 16 août. Durant ces douze jours, 43 civils allaient être tués. Visé avait déjà organisé une première cérémonie d'hommage le 4 août dernier. Ce 15 août, un second évènement s'est déroulé pour se souvenir de la mise à sac de la ville par l'armée allemande qui, croyant erronément que des civils l'avaient attaquée, s'était mise à chasser les habitants et à brûler 575 maisons, soit un tiers des habitations de la commune. Le 16 août, plus de 600 Visétois allaient être déportés vers des camps de travail en Allemagne. Vendredi, les commémorations ont débuté par un court cortège qui a rejoint la place des Déportés, où une sculpture a été inaugurée. Mesurant plus de 4 mètres de haut, celle-ci a été réalisée par un artiste verviétois, Serge Gangolf. La soirée doit se terminer vers 21h30 par un spectacle sons et lumières conçu par deux Visétois, qui évoquera la tragédie vécue par les habitants il y a juste 100 ans. (Belga)

Nos partenaires