Violences en Ulster - Un autobus incendié, la police tire des balles en caoutchouc

11/01/13 à 22:49 - Mise à jour à 22:49

Source: Le Vif

(Belga) Un autobus a été incendié et la police a tiré des balles en caoutchouc contre des manifestants vendredi en Ulster au cours de nouveaux rassemblements contre la décision de la mairie de Belfast de ne plus faire flotter en permanence le drapeau britannique, a annoncé la police.

Des manifestants ont jeté des cocktails Molotov, des briques et des bouteilles contre la police vendredi dans le quartier protestant de Rathcoole à Newtownabbey, et à Carrickfergus, deux localités situées à une quinzaine de kilomètres au nord de Belfast, la capitale de l'Irlande du Nord (Ulster), selon la police. A Carrickfergus, où les incidents se poursuivaient en début de soirée, la police a riposté en tirant des balles en caoutchouc. A Newtownabbey, un autobus a par ailleurs été incendié. Le véhicule se consumait vendredi soir alors que les manifestants étaient dispersés, a constaté un journaliste de l'AFP. A Belfast, plusieurs rues ont été bloquées par des manifestants drapés dans l'Union Jack, le drapeau britannique, dans le cadre d'une opération intitulée "arrêt". Depuis plus d'un mois, des manifestations sont organisées régulièrement en Irlande du Nord, province britannique semi-autonome, pour protester contre la décision prise le 3 décembre par le conseil municipal de Belfast, de ne plus faire flotter l'Union Jack sur l'Hôtel de ville que 18 jours par an. Une soixantaine de policiers ont été blessés et une centaine de personnes ont été arrêtées depuis début décembre. L'Irlande du Nord, dotée depuis 2007 d'un gouvernement biconfessionnel, a connu trente années de violences intercommunautaires qui ont fait 3.500 morts. Ces violences ont opposé protestants unionistes souhaitant le maintien de l'Irlande du Nord dans le Royaume-Uni et républicains catholiques partisans d'une unification avec la République d'Irlande. Malgré l'accord de paix de 1998 qui a établi un partage du pouvoir entre catholiques et protestants, des incidents sporadiques se produisent encore dans la province. (BAJ)

Nos partenaires