Violences en RDC - RDC: suspension des vols nationaux et internationaux à l'aéroport de Ndjili

30/12/13 à 18:57 - Mise à jour à 18:57

Source: Le Vif

(Belga) Toutes les compagnies aériennes ont suspendu leurs vols nationaux et internationaux depuis l'aéroport international de Ndjili, à Kinshasa, après les tirs de la matinée qui ont fait au moins 24 morts, a-t-on appris auprès de deux agences de voyages qui gèrent les vols. Brussels Airlines, qui a annulé lundi ses deux vols vers la capitale congolaise, prendra une décision définitive mardi matin en ce qui concerne ses prochains vols, a précisé la compagnie à l'agence Belga.

Les agences Immoaf et Congo Travel Services ont précisé que leur décision était liée à "l'insécurité" dans la zone de l'aéroport, où des assaillants ont fait irruption dans la matinée, provoquant une intervention des forces de sécurité qui a fait au moins 24 morts. Cette annonce intervient alors qu'en fin de journée, un bandeau déroulant sur la télévision publique indiquait que l'aéroport de Ndjili, "momentanément fermé cet avant-midi", était désormais "réouvert aux vols nationaux et internationaux". Dans l'après-midi, un journaliste de l'AFP avait constaté que des corps gisaient encore sur le tarmac et la route principale de l'aéroport. Depuis les tirs, aucun avion n'a décollé ou atterri à Ndjili, et plusieurs bureaux sont restés fermés, selon ce journaliste. En fin d'après-midi, la circulation revenait doucement à la normale sur la route de l'aéroport, où les activités reprenaient également, mais aucun passager n'était visible. Dans la matinée, des attaques simultanées ont frappé Kinshasa à plusieurs lieux stratégiques, dont l'aéroport, l'état-major-général et la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC). Le premier bilan officiel faisait état de 40 morts. Une partie des assaillants se sont réclamés du pasteur Joseph Mukungubila Mutombo, candidat à la présidentielle de 2006. (Belga)

Nos partenaires