Violences en Libye: le réalisateur du film se cache, selon un collaborateur

12/09/12 à 21:10 - Mise à jour à 21:10

Source: Le Vif

(Belga) Le réalisateur du film qui a suscité de violentes manifestations antiaméricaines en Egypte et en Libye, où elles ont coûté la vie à l'ambassadeur américain, est "bouleversé" et se cache, a déclaré mercredi un consultant qui a travaillé avec lui sur le long métrage.

"Il est bouleversé par le meurtre de l'ambassadeur" Christopher Stevens, a assuré Steve Klein, soulignant qu'il avait parlé au téléphone à Sam Bacile --un pseudonyme, selon M. Klein-- plus tôt dans la journée, mais qu'il ignorait où il se trouvait. Quand il a été mis au courant de la mort de l'ambassadeur américain en Libye, "il s'est effondré", a souligné M. Klein, qui a affirmé être l'une des 15 personnes à l'origine du film "L'innocence des musulmans". Sam Bacile est inquiet pour des membres de sa famille en Egypte qui "se cachent eux aussi", a-t-il poursuivi. Selon M. Klein, Sam Bacile pourrait connaître le même sort que le réalisateur néerlandais Theo Van Gogh, qui avait été tué en 2004 après avoir créé la polémique avec un film critiquant violemment l'islam. "S'il révèle son identité, il sera sûrement" tué, a estimé M. Klein. Ce dernier a précisé qu'il ne connaissait le réalisateur de "L'innocence des musulmans" que sous le nom qu'il lui avait donné lors de leur première rencontre: Sam Bacile. Selon la presse américaine, il s'agirait d'un promoteur immobilier israélo-américain, mais son nom était introuvable sur internet avant les événements des derniers jours. (DGO)

Nos partenaires