Viol intrafamilial à Rochefort - Réquisitoire et plaidoiries reportés au 21 janvier

17/12/13 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Dinant a entamé mardi le procès de six personnes poursuivies pour des viols et attentats à la pudeur à répétition commis sur une jeune fille durant plus de dix ans, à Rochefort. A la demande des avocats, seule l'instruction d'audience sera effectuée ce mardi. Le réquisitoire et les plaidoiries sont reportés au 21 janvier prochain.

Les avocats de tous les prévenus ont demandé le report du réquisitoire du ministère public et des plaidoiries de la défense pour plusieurs motifs. Ils ont notamment indiqué qu'il serait impossible d'avoir un procès serein si tout était effectué ce mardi 17 décembre. "La durée des débats ne permet pas d'envisager d'effectuer ce procès sereinement en une seule fois. De plus, l'instruction d'audience va inévitablement révéler certaines choses. Nous devons pouvoir conclure là-dessus", ont avancé les avocats. Ils ont également indiqué que des mesures probatoires allaient être demandées et que des problèmes liés à l'enquête devaient être réglés avant les plaidoiries. Sur base de ces arguments, le tribunal a décidé de reporter le réquisitoire et les plaidoiries au 21 janvier. L'affaire concerne une jeune fille, âgée de 8 ans au moment des premiers faits, qui aurait été victime pendant plus de dix ans de viols et attentats à la pudeur à répétition, essentiellement perpétrés par des membres de sa propre famille. Son père, deux de ses frères, son parrain, ainsi qu'un ami font partie des inculpés. La mère de la victime est également inculpée pour non-assistance à personne en danger et viol en tant que coauteur. (Belga)

Nos partenaires