Vingt mois de prison requis contre Roberto Bisconti pour faux et usage de faux

20/09/12 à 13:19 - Mise à jour à 13:19

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet a requis jeudi, devant le tribunal correctionnel de Liège, une peine de 20 mois de prison contre l'ancien joueur du Standard Roberto Bisconti. Poursuivi pour organisation d'insolvabilité et faux et usage de faux, le prévenu risque également une interdiction de commercialité pour une durée de 8 ans et une amende de 7.000 euros. Sa compagne actuelle encourt une peine d'un an de prison.

Vingt mois de prison requis contre Roberto Bisconti pour faux et usage de faux

Roberto Bisconti aurait organisé cette insolvabilité dans le but de ne pas rembourser ses créanciers, parmi lesquels figurent principalement son ex-épouse et ses enfants. Marié pendant plusieurs années, l'ancien Diable Rouge s'était séparé de son ex-femme en 2008, mais le divorce n'était intervenu qu'en 2010. Bisconti avait vidé et dilapidé de l'argent qui se trouvait sur le compte qu'il partageait avec son épouse. Il avait également procédé à la revente de parts communes dans des sociétés. Son ex-épouse estime son préjudice global à 500.000 euros. Roberto Bisconti mènerait encore un train de vie élevé avec sa compagne actuelle. Il n'a plus revu deux de ses trois enfants depuis près de 3 ans et n'a pas versé de créances alimentaires depuis 3 ans. Un de ses avocats l'attaque pour ne pas lui avoir réglé le montant de ses honoraires. Selon son ex-épouse, il émarge officiellement au chômage, mais exercerait des activités non-officielles d'agent de joueur. L'ancien milieu de terrain, retenu à Anvers, ne s'est pas présenté à l'audience. Il a été jugé par défaut et risque une peine de 20 mois de prison, une interdiction de commercialité de 8 ans et une amende de 7.000 euros. Sa compagne risque une peine de 1 an, une interdiction de commercialité de 4 ans et une amende de 2.000 euros. Jugement le 18 octobre. (BENOIT DOPPAGNE)

Nos partenaires