Vingt ans de droit au logement - Les associations demandent une politique sociale du logement

25/02/14 à 18:33 - Mise à jour à 18:33

Source: Le Vif

(Belga) Des associations wallonnes, bruxelloises et flamandes se sont mobilisées ensemble mardi pour rappeler, à l'occasion des vingt ans de l'inscription du droit au logement décent dans la Constitution, que celui-ci était loin d'être une réalité pour tous.

Vingt ans de droit au logement - Les associations demandent une politique sociale du logement

Elles ont posé, dans les jardins de la Fonderie à Molenbeek Saint-Jean, une sculpture en glace de 2 mètres représentant une maison et une clé pour symboliser la fragilité de ce droit. "A l'époque de l'inscription de ce droit dans la Constitution, les associations étaient emplies d'espoir: la situation allait enfin s'améliorer pour tous ceux qui rencontraient des difficultés. Vingt ans plus tard, c'est la déception. La situation a encore empiré. Les ménages à bas revenus sont touchés de plein fouet par la crise du logement et les politiques mises en oeuvre ne suffisent pas à leur venir en aide", ont souligné mardi ces associations -Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l'Habitat; Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté; Solidarités Nouvelles; Vlaams HuurdersPlatform; Samenlevingsopbouw Brussel; Samenlevingsopbouw Vlaanderen; Brussels Platform Armoede; Netwerk tegen armoede-, en présence notamment des ministres wallon et bruxellois du Logement, Jean-Marc Nollet et Christos Doulkeridis. Les associations ont profité de l'événement pour lancer un appel aux trois Régions et à l'état fédéral, leur demandant la mise en oeuvre d'une politique sociale du logement axée prioritairement sur les ménages à bas revenus, via l'augmentation du nombre de logements publics à caractère social, un encadrement des loyers, une allocation-loyer pour les bas revenus et des mesures fiscales pour encourager les bailleurs à offrir des logements décents à un prix abordable. (Belga)

Nos partenaires