Vingt ans après, obsèques de 284 victimes de la guerre de Bosnie

20/07/14 à 13:16 - Mise à jour à 13:16

Source: Le Vif

(Belga) Plus de 20 ans après la guerre intercommunautaire de 1992-95, des milliers de personnes ont participé dimanche à Kozarac, dans le nord-ouest de la Bosnie, aux obsèques de 283 Musulmans et un Croate tués par les forces serbes bosniennes.

Vingt ans après, obsèques de 284 victimes de la guerre de Bosnie

Il s'agit essentiellement d'hommes, mais aussi de trois femmes et douze mineurs, qui avaient été exécutés dans les premiers mois du conflit dans la région de Prijedor lors d'une "campagne d'épuration ethnique" menée par les forces serbes de Bosnie. Leurs corps ont été retrouvés récemment dans un charnier. "J'espère que ça sera plus facile maintenant. Je sais au moins où sont leurs tombes et où je peux venir prier pour eux", lâche Suad Tatarevic, 48 ans, venu enterrer ses six frères, son père et une quarantaine de membres de sa famille. Il est agenouillé devant les cercueils des siens couverts par des linceuls verts et alignés aux côtés des autres victimes sur la pelouse du stade local. Le grand mufti de Bosnie, Husein Kavazovic, a prononcé une prière pour les morts avant que les cercueils ne soient transportés vers les cimetières de plusieurs villages des environs d'où les victimes étaient originaires. "Dans cette vallée de martyrs, le silence parle plus que les mots. Un génocide a été commis ici. Ce mal nous a tous bouleversé", a-t-il dit à la foule au sein de laquelle certains ont répondu en criant "Allah Akbar". Les frères et le père de Suad ont tous été exécutés le 22 juillet 1992 dans leur village de Zecovi. Suad avait fui. La plupart des victimes ont été exhumées d'une fosse commune découverte en 2013 à Tomasica, dans une mine de fer abandonnée, à 20 km de Prijedor. Près de 3.500 personnes ont été tuées dans cette région au début du conflit qui a fait au total quelque 100.000 morts en Bosnie. Quelque 700 personnes sont toujours portées disparue. (Belga)

Nos partenaires