Vincent De Wolf évoque la dégressivité des allocations familiales

02/10/12 à 08:54 - Mise à jour à 08:54

Source: Le Vif

(Belga) Le député-bourgmestre d'Etterbeek, Vincent De Wolf, chef de groupe MR au Parlement bruxellois a estimé mardi, "à titre personnel", que la question de la "dégressivité" des allocations familiales mérite d'être posée à l'aune de l'évolution démographique dans la Région-Capitale et alors que cette compétence est sur le point d'être transférée dans le cadre de la réforme de l'Etat.

La Réforme de l'Etat a prévu de transférer aux Communauté les allocations familiales. A Bruxelles, la Commission communautaire commune (Cocom) sera compétente. Sur Bel RTL, Vincent De Wolf a rappelé la nécessité de s'y préparer, vu les impératifs budgétaires dont il faudra tenir compte. Le bourgmestre de Bruxelles Freddy Thielemans (PS) a jeté lundi un pavé dans la mare en suscitant un débat sur le contrôle des naissances alors que la Région fait face à une évolution démographique sans précédent. Pour Vincent De Wolf, ce débat n'a pas lieu d'être et cette proposition est "attentatoire aux libertés publiques". En revanche, indiquant que l'actuelle majorité bruxelloise a tardé, le député MR ne cache pas que l'enjeu démographique est un défi auquel il faut s'attaquer. A cet égard, il suggère certaines pistes, à titre personnel, telles que la "dégressivité" des allocations familiales ou un "assouplissement" de la législation régionale prévoyant des critères préférentiels de priorité pour l'octroi des logements sociaux en fonction du nombre d'enfants. (VIM)

Nos partenaires