Ville de Bruxelles - L'opposition attend bien davantage qu'un budget de transition

15/04/13 à 23:52 - Mise à jour à 23:52

Source: Le Vif

(Belga) Les formations de l'opposition (cdH, Ecolo-Groen et FDF) de la Ville de Bruxelles ont reproché lundi soir à la majorité socialiste-libérale de ne défendre qu'un projet de budget de transition pour l'année en cours. Avec des accents propres, elles ont critiqué le premier projet de budget déposé par la nouvelle majorité socialiste-libérale pour l'année en cours.

Se réjouissant de voir que nombre de politiques et projets initiés par le cdH sous la législature n'étaient pas remis en cause, Joëlle Milquet s'est dite "déçue par le manque d'ambition affiché" par une équipe qui propose "peu de nouveaux projets". "Nous nous attendions à une vraie deuxième phase dynamique de développement avec une méthode et des objectifs chiffrés, mais le seul chiffre qui nous est donné c'est celui des 850 nouveaux logements promis dans le budget de la Régie foncière", a-t-elle notamment dit. Joëlle Milquet a également déploré l'absence de projet pour relancer l'emploi des jeunes et souligné que les investissements prévus concernaient moins les départements aux mains du MR que ceux gérés par le PS. Pour les Verts, Bart Dhondt (Groen) et Marie Nagy (Ecolo) ont estimé que le budget n'apporterait pas la dynamique économique promise, d'autant que l'on repassera une nouvelle fois par des études pour ébaucher plusieurs projets (e.a. pour le centre administratif, la rue Neuve et la circulation en boucle pour le Pentagone). Le collège annonce que les impôts ne vont pas augmenter mais il s'économise au passage une réflexion sur une politique fiscale cohérente, ont-ils encore dit. Fabian Maingain (FDF) s'est félicité de constater que la crise semblait inciter le collège à une politique "plus précautionneuse". Mais on est encore loin de la fourmi que devrait être la Ville au regard des risques qui planent tant sur les recettes que sur les dépenses, en particulier en matière de pensions. L'élu FDF a lui aussi critiqué le partenaire libéral en soulignant que le "racket des automobilistes décrié par le MR continuait de rapporter gros à la Ville. (Belga)

Nos partenaires