Viesville - Le syndicat SECOP-ITSRE veut défendre le chauffeur qui a fauché un ouvrier sur l'E42

31/07/13 à 20:45 - Mise à jour à 20:45

Source: Le Vif

(Belga) Alain Durant, président du conseil d'administration du SECOP-ITSRE (syndicat pour salariés du transport et de la logistique et fédération patronale du transport), a annoncé mercredi son intention de prendre la défense du chauffeur routier impliqué dans l'accident qui a coûté la vie à un ouvrier et blessé trois autres sur l'autoroute E42, mercredi à Viesville.

"L'accident de ce mercredi sur l'E42 n'est pas surprenant. Voici plus de six ans que notre organisation dénonce les problèmes liés au transport et à la sécurité routière, dont l'absence de vigilance lors de la conduite d'un camion, la signalisation inadéquate de chantiers pour les routiers et la présence de camions de signalisation mal signalés et positionnés dangereusement", commente Alain Durant, président du conseil d'administration du SECOP-ITSRE, un syndicat interprofessionnel dont les statuts ont été publiés en juin 2013 et dont le siège social est établi à Braives (province de Liège). "Nous contacterons le chauffeur pour le défendre et comprendre ce qui s'est passé. S'endormir au volant d'un camion à 14H30 est peu plausible, d'autant que celui-ci est immatriculé au Luxembourg, laissant à penser que le chauffeur n'a pas parcouru beaucoup de kilomètres", ajoute le responsable syndical. Le chauffeur de poids lourd à l'origine de l'accident mortel survenu mercredi sur l'E42 a fait l'objet d'une arrestation administrative sur ordre de l'auditeur du travail de Charleroi. La mesure vise à l'auditionner et à vérifier l'état du tachygraphe de son véhicule. (Belga)

Nos partenaires